A LA UNEÉditorial

Roi populaire, vaccin gratuit pour tous, nationaux comme étrangers, ainsi le Maroc de Mohammed VI

Par Hassan Alaoui

On ne parle que rarement de la générosité de Mohammed VI, et pourtant…Depuis quelque temps, on ne tarit pas d’éloges sur la stratégie de vaccination contre la Covid-19 mise en œuvre par le Maroc. C’est un hommage unanimes comme en témoignent les remerciements des communautés étrangères installées dans le Royaume.

De plus en plus, les hommages particuliers sont adressés à Sa Majesté le Roi Mohammed VI à sa vision et à son engagement réaffirmé dans l’opération multidimensionnelle de lutte contre la pandémie. Et qui ne se paye pas de mots ni de slogans, parce qu’incarnant engagement concret, cœur et sensibilité royale à toute épreuve.

Au-delà des chiffres, versatiles, qui sont à la fois spectaculaires et sujets à interprétations, il y a lieu de mettre en exergue  la patiente et laborieuse volonté du Roi de prendre en main, depuis le début, le dossier de la pandémie en traçant la voie et en mobilisant la nation dans toutes ses composantes. On ne sacrifie pas ici au cliché en affirmant que le Roi Mohammed VI reste l’incomparable militant dans la lutte contre cette pandémie mondiale. Le plus remarquable, en effet, est le mode fait de modestie et de détermination,  que le Roi imprime à sa gestion. Dès les premiers signes de l’apparition du virus, en décembre 2019, soucieux de protéger son peuple,  le Roi a exprimé à la fois sa crainte de le voir se propager et son irascible détermination de le combattre. Le lancement d’un Fonds de contribution nationale, pour commencer, la mise en place d’un plan de lutte où les composantes essentielles de l’Etat, la police, l’armée, le gouvernement ont été mobilisées, la participation des institutions, des banques , des acteurs divers, les campagnes de sensibilisation à tous les niveaux et, fait déterminant, sa présence effective sur le champ de l’action ont renforcé une cohésion dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle constitue un exemple irénique.

Stratégie proactive, audacieuse et surtout porteuse de leçons, le combat du Maroc sous l’impulsion du Roi contre la pandémie de la Covid-19 donne ses fruits et sert d’exemple au monde entier. Tous les pays s’associent pour rendre hommage à cette réussite, et placent le Maroc – OMS en tête – dans le peloton des dix Etats ayant réussi le pari d’éradiquer le virus. A tout le moins de maîtriser ses conséquences ravageuse. Or, l’hommage affiché de l’OMS n’est pas isolé, il rejoint celui exprimé, entre autres, par les communautés étrangères installées au Maroc.  Françaises, notamment, belges, espagnoles , africaines, arabes, et autres nombreuses ont tenu chacune à son niveau et à sa manière à exprimer sa gratitude au Roi Mohammed VI pour leur avoir permis de bénéficier gratuitement du vaccin dans les mêmes conditions que leurs coreligionnaires marocains. Un plan de solidarité effective, avec les pays africains frères a été, en effet, lancé soulignant la dimension continentale du Royaume.

Les instructions royales de gratuité pour la couverture à toutes les personnes vivant sur le sol national et susceptibles de bénéficier du vaccin , dans l’immédiat, à moyen ou long terme, restent fermes et expresses. Il n’y a aucune hiérarchisation ou discrimination qui frappe cette vision. Sur le sol du Royaume, le vaccin obéit au principe de la solidarité et du partage, une valeur qui s’inscrit dans la culture de solidarité et d’humanisme , gravée dans le frontispice de ce Maroc éternellement solidaire. On rappellera au passage que dès le départ de cette meurtrière pandémie, alors que les uns et les autres, inquiets et moribonds, étaient tentés de sacrifier l’humain à l’économique, le Roi Mohammed VI s’est fait le chantre de la défense de la santé et de la vie de son peuple et des Marocains. La création du Fonds de solidarité nationale – qui a mobilisé des milliards de dollars – et du Comité de veille économique n’avait d’autre objectif, entre autres, que d’alléger les souffrances du peuple et des résidents au Maroc. Là aussi, et la vigilance royale n’en démordant guère, le Maroc n’aura nullement lésiné sur les moyens et les soutiens, notamment aux entreprises. Les fruits que nous récoltons sont à la hauteur de nos espérances, ils nous hissent à présent dans une sorte de panthéon qui ne le cède en rien aux politiques des Etats d’Europe ou autres.

Merci Majesté !

Hassan ALAOUI

Hassan Alaoui est le Directeur de la publication de « Maroc diplomatique » , il a dirigé pendant de longues années la rédaction du quotidien « Maroc Soir » et du « Matin » . Il a été aussi éditorialiste des mêmes titres. Il a collaboré à plusieurs autres titres de presse. Auteur du livre « Guerre secrète au Sahara occidental », il suit et analyse pour nous l’actualité politique, nationale, régionale et internationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page