Royal Air Maroc et Boeing célèbrent leur partenariat “historique” à Seattle

Royal Air Maroc

Royal Air Maroc et le constructeur aéronautique américain Boeing ont célébré à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) leur partenariat “historique” datant de plus de 50 ans, à l’occasion de la réception mardi par la RAM d’un nouvel avion B787-9 Dreamliner, qui vient renforcer la flotte d’appareils long-courriers de la compagnie nationale marocaine afin de poursuivre son développement à l’international.

La RAM dispose déjà de cinq appareils B787-8 Dreamliner, et la livraison de ce nouvel avion s’inscrit dans le cadre d’une commande ferme de quatre nouveaux B787-9, qui porteront à neuf le nombre de Dreamliner de la Royal Air Maroc. Chose qui va contribuer à accroître les marchés à haute croissance dans lesquels la RAM opère, notamment vers l’Amérique du Nord et du Sud et l’Asie.

Signe de l’importance de cette commande pour Royal Air Maroc, le déplacement à Seattle de son président directeur général, Abdelhamid Addou, pour la réception officielle du nouveau Dreamliner dans le centre de livraison du constructeur aéronautique américain Boeing.

“Il s’agit d’un moment important de notre histoire avec l’acquisition de cette nouvelle génération d’appareils”, s’est félicité M. Addou, lors de la cérémonie de signature du certificat de conformité du nouveau B-787-9, aux côtés du premier vice-président des ventes et du marketing de Boeing, Ihssane Mounir.

Le patron de la RAM a également vanté les mérites du partenariat “historique” et “constructif” liant Royal Air Maroc à Boeing. “Une relation de confiance construite pendant des décennies et renforcée au fil du temps”, a-t-il dit.


Pour M. Addou, la nouvelle génération de Dreamliners commandés par la RAM marque un “moment historique” pour la compagnie aérienne marocaine, en ce sens que ces nouveaux appareils permettront l’ouverture de nouvelles routes, notamment la liaison Casablanca-Miami en avril prochain, et éventuellement de nouvelles routes en Amérique du Nord.

“Les Etats-Unis et le Canada deviennent un marché important pour nous”, a confié le patron de la RAM. “C’est un énorme challenge et un grand saut en avant”.

→ Lire aussi : Royal Air Maroc réceptionne à Seattle un nouveau Boeing 787-9 Dreamliner

Même son de cloche du côté de Boeing. Son premier vice-président des ventes et du marketing, Ihssane Mounir, n’a pas caché toute sa satisfaction du partenariat avec la Royal Air Maroc, “un des fleuron, non seulement du Maroc, mais de l’Afrique et de la région Méditerranée”.


Le responsable de Boeing a ainsi mis en avant la flotte importante d’avions opérée par la RAM, tout en saluant la prochaine intégration de Royal Air Maroc de l’alliance “Oneworld”, qui regroupe certaines des plus grandes compagnies aériennes du monde, avec comme objectif de fournir le meilleur niveau de service et de prestations aux voyageurs internationaux fréquents.

Pour Ihssane Mounir, les nouveaux appareils B-787 Dreamliner, ainsi que les B-737 Max que la RAM va réceptionner dans les semaines et les mois à venir, vont aider la compagnie marocaine dans le processus de son intégration au sein de l’alliance “Oneworld”.

La Royal Air Maroc avait acquis en 1970 son premier avion Boeing, en l’occurrence un B-727, a tenu à rappeler, de son côté, Antoine Zalzal, directeur régional Marketing de Boeing, lors d’une rencontre avec des journalistes marocains en visite de presse aux usines d’assemblage et au centre de clientèle du constructeur américain dans la région de Seattle.

Aujourd’hui, la RAM dispose de plus d’une cinquantaine d’appareils Boeing, dont des B737-800, des B767, et des Boeing 787-8 et 787-9 Dreamliner pour les vols long-courriers, a-t-il détaillé.


Pour lui, il s’agit là d’une “relation très forte” entre Boeing et Royal Air Maroc, qui dure depuis plus de 50 ans.

Selon le constructeur aéronautique américain, les liens qui unissent Boeing et le Maroc dépassent le cadre des avions et des services. En effet, le Groupe Boeing a soutenu le développement de l’industrie aéronautique marocaine par le biais de partenariats tels que MATIS Aerospace, une coentreprise spécialisée dans la production de harnais électriques et des câbles pour les nouveaux avions.