A LA UNESahara Marocain

Sahara marocain: La reconnaissance US est intervenue sur fond d’une triple dynamique

La reconnaissance américaine de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara est intervenue dans le contexte d’une triple dynamique internationale, favorable à la consolidation de cette souveraineté, a indiqué, jeudi à Dakhla, le président de l’Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri.

« Conséquence directe du leadership de SM le Roi Mohammed VI, la reconnaissance américaine est intervenue dans le contexte d’une triple dynamique internationale, favorable à la consolidation de la souveraineté du Maroc sur son Sahara », a-t-il dit lors d’une table-ronde dans le cadre du 1er Forum MD Sahara, initié par le groupe Media « Maroc Diplomatique ».

La reconnaissance US est également intervenue sur fond d’une véritable dynamique interne, incarnée par les investissements d’envergure entrepris dans les provinces du sud, la multiplication des pôles d’excellence, l’adoption du Nouveau modèle de développement de ces régions, entre autres, a souligné M. Fassi Fihri lors de cette table-ronde placée sous le thème « Géostratégie et ouverture diplomatique des provinces du Sud ».

Déroulant la triple dynamique, il a, en premier lieu, évoqué les multiples ouvertures de consulats, mettant en avant, dans ce sens, l’annonce par les Etats-Unis d’Amérique de leur intention d’ouvrir un consulat à Dakhla.

Soulignant la multiplication des consulats généraux dans les provinces du sud, qui sont aujourd’hui au nombre de 24, le président de l’Institut Amadeus a relevé qu’il s’agit là de l’expression la plus concrète et la plus visible sur le terrain du soutien à la souveraineté du Maroc.

→ Lire aussi : Dakhla-Oued Eddahab, première étape d’un processus consultatif envisagé par le ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille

En second lieu, M. Fassi Fihri a mis en relief la dynamique positive au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, à travers la constante confirmation de la prééminence du plan marocain d’autonomie, la consécration des efforts sérieux et crédibles du Maroc, outre le rejet des options caduques, dont le référendum au sujet duquel aucune mention n’a été faite depuis plus de 20 ans. Un constat confirmé encore une fois par la résolution 2602.

Troisièmement, le président de l’Institut Amadeus a souligné le soutien international massif à l’intervention légitime des Forces Armées Royales à El Guergarate, le 13 novembre 2020, pour mettre fin à l’obstruction illégale par les milices armées du polisario de la circulation des biens et des personnes.

Cette obstruction, a-t-il noté, a d’ailleurs été considérée comme une violation flagrante du cessez-le-feu par le SG de l’ONU das son dernier rapport du mois d’octobre sur la question.

M. Fassi Fihri a ensuite avancé que la reconnaissance US et l’aboutissement d’un processus débuté sous l’administration Clinton qui a, en son temps déjà, encouragé l’autonomie comme initiative positive.

Ce même soutien à l’autonomie a été également exprimé par l’Administration Bush pour sortir du blocage consécutif au plan Baker II, inapplicable, a poursuvi M. Fassi Fihri, citant SM le Roi Mohammed VI qui a souligné que la reconnaissance américaine est le corollaire naturel de l’appui constant des administrations américaines antérieures.

De l’avis de M. Fassi Fihri, la reconnaissance US vient également récompenser un partenaire privilégié. « Faut-il rappeler que le Maroc est un allié majeur hors Otan depuis 2004, qu’il est le seul en Afrique à bénéficier d’un Accord de libre échange et qu’à travers notamment l’exercice militaire African Lion, il est pour les Etats-Unis d’Amérique un partenaire majeur en matière de coopération sécuritaire et militaire dans la région », a-t-il soutenu.

Fondé en 2008 par Brahim Fassi Fihri, l’Institut Amadeus est un Think Tank marocain indépendant basé à Rabat. Il a une double fonction : l’analyse et la création de débats. Il se positionne aujourd’hui comme un laboratoire d’idées et un espace de débats par excellence. L’Institut est à la fois un centre de réflexion, de conseil, de dialogue, de proposition et de consultation, mais également une plateforme d’échanges, de rencontres et de coopération Nord-Sud et Sud-Sud. Les travaux de la première édition du forum MD Sahara se tiennent, jeudi et vendredi, sous le thème « les provinces du Sud: grandes ouvertures diplomatiques et nouvelles voies de développement ».

Cet événement annuel se propose de réunir des intervenants prestigieux, officiels, décisionnaires, analystes et experts en présence d’un public pertinent, autour de thématiques ayant essentiellement trait au développement des provinces du Sud et à leur rôle de hub africain et de porte sur le monde.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page