Salvador: l’ex-président convoqué par la justice pour détournement d’argent

Salvador: l'ex-président Mauricio Funes convoqué par la justice pour détournement d'argent
El Salvador's President Mauricio Funes stands in the National Assembly before speaking to commemorate the anniversary of his third year in office in San Salvador, El Salvador, Friday, June 1, 2012. (AP Photo/Luis Romero)

L’ex-président salvadorien Mauricio Funes, réfugié au Nicaragua et accusé de corruption, sera poursuivi en justice pour le détournement de plus de 350 millions de dollars pendant son mandat, a indiqué vendredi le procureur général.

“Je suis au regret d’informer le peuple salvadorien que des faits graves et scandaleux de corruption se sont produits sous la gouvernance de l’ex-président Mauricio Funes, se traduisant par la perte d’environ 351 millions de dollars”, a annoncé le procureur géréral Douglas Meléndez dans un communiqué.

Un total de trente autres personnes, dont d’anciens fonctionnaires et des membres de l’entourage de l’ex-chef d’Etat, devront aussi répondre de leurs actes devant la justice, a déclaré le procureur, tout en admettant que certains d’entre eux avaient quitté le pays.

>>Lire aussi: L’Algérie, un pays livré à la prédation et à la corruption


A la magistrature suprême du pays de 2009 à 2014, Mauricio Funes a obtenu le droit d’asile au Nicaragua en 2016, après avoir affirmé qu’il était victime de persécutions politiques au Salvador.

Premier président de gauche élu depuis 20 ans au Salvador, il avait succédé à Elias Antonio Saca, renvoyé mi-mai devant la justice de son pays pour détournement de fonds.