Soudan: Le bilan des inondations grimpe à 102 morts

inondations

Les inondations provoquées par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le Soudan ont fait près de 102 morts, selon un nouveau bilan fourni lundi par la défense civile soudanaise.

Le nombre de morts a grimpé à 102 et un village entier (Al-Tamanyat) situé au nord de la capitale du pays est englouti, a déclaré à la presse le colonel Abdul-Jaleel Abdul-Rahim, porte-parole du Conseil National de la Défense.

Le nombre de maisons touchées par les inondations est en hausse et certaines d’entre-elles se sont complètement effondrées, a-t-il ajouté.

De nouvelles zones à Khartoum ont également été touchées par l’inondation du Nil dimanche et lundi, notamment les zones de Al Lamab (sud) et Oumdurman (est).”

Samedi, le Conseil national de défense avait déclaré l’état d’urgence pour une période de trois mois dans tout le pays, le Soudan étant considéré comme une zone de catastrophe naturelle.


Le Nil bleu a atteint un niveau historique depuis le début de l’enregistrement des relevés il y a plus d’un siècle. De fortes pluies s’abattent généralement sur le Soudan de juin à octobre, provoquant tous les ans d’importantes inondations.

En 2019, les pluies torrentielles avaient affecté durant toute la saison 400.000 personnes, selon un porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) des Nations unies.

Selon le dernier rapport de l’Ocha au Soudan jeudi, 381.770 personnes sont “affectées” par les inondations cette année, qui ont particulièrement touché les États de Darfour-Nord et de Sennar (sud).