Suicide d’un conseiller municipal impliqué dans l’attaque contre le président vénézuélien

un conseiller municipal

Le bureau du procureur du Venezuela a annoncé, lundi, que le conseiller municipal Fernando Albán Salazar, qui aurait participé à l’attaque contre le président Nicolás Maduro, s’est suicidé en se jetant du dixième étage d’un bâtiment de la police alors qu’il a devait être transféré vers le tribunal.

Nous avons appris il y a quelques minutes le suicide du conseiller de la région métropolitaine de Caracas, Fernando Alberto Albán Salazar“, a déclaré le procureur général Tarek Saab lors d’un appel téléphonique avec une chaîne nationale de télévision.

Fernando Albán Salazar, du parti d’opposition “Primero Justicia” (La justice en premier), a été arrêté vendredi et, selon ses collègues du parti, il devait être présenté ce lundi devant un tribunal.

→ Lire aussi : Venezuela: arrestation d’un général en lien avec l’« attentat » contre le président Maduro

Début août, l’Assemblée nationale du Venezuela (AN, Parlement), seul organe aux mains de l’opposition, avait entamé une session extraordinaire pour condamner l’arrestation du député de l’opposition, Juan Requesens, accusé par le président Nicolas Maduro d’être derrière l’attaque contre sa personne.


L’Assemblée constituante vénézuélienne avait annoncé que des députés de l’opposition, accusés d’être impliqués dans l’attaque aux drones contre le président Maduro, seront traduits en justice.

Simultanément, Maduro a pointé l’opposant Julio Borges, ancien président du Parlement, actuellement en exil, comme l’un des responsables de cet “attentat” aux drones chargés d’explosif dont il dit avoir été la cible lors d’une cérémonie militaire.