A LA UNEMonde

Syrie : Des frappes aériennes sur la Ghouta orientale tuent 25 civils

Au moins 25 civils ont été tués et des dizaines d’autres blessés dimanche dans des frappes aériennes sur la Ghouta orientale, région rebelle assiégée proche de Damas, selon un bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). 

Ces raids, les plus meurtriers, ont frappé la ville de Hamouria, tuant 17 civils, dont six enfants, alors que d’autres frappes aériennes ont visé les villes d’Arbine, Beit Sawa, Harasta et Misraba, faisant huit morts parmi les civils, explique l’OSDH, faisant savoir qu’au moins 75 civils ont été blessés. Ce bilan porte à 191, dont 43 enfants, le nombre de civils tués dans des bombardements sur la Ghouta en 20 jours, déplore l’OSDH.

Assiégée depuis 2013 par les forces du régime, la Ghouta orientale fait partie des quatre zones dites de “désescalade” mises en place cette année dans certaines régions du pays en vue d’instaurer une trêve, mais depuis mi-novembre, les frappes ont repris contre cette région où vient quelque 400.000 habitants. La guerre en Syrie aurait fait plus de 340.000 morts depuis son déclenchement en mars 2011, estime-t-on.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page