Tir de missile en Arabie: Washington dénonce l’Iran

Le régime iranien confirme une fois encore son complet mépris à l’égard de ses obligations internationales“, a accusé mardi l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, après le tir d’un missile en Arabie saoudite présumé avoir été fourni aux rebelles yéménites par Téhéran.

Par ce comportement, “le corps des Gardiens de la révolution islamique viole simultanément deux résolutions de l’ONU“, ajoute dans un communiqué la diplomate qui a rang de ministre dans l’administration américaine. “Quiconque détient des informations doit les transmettre afin de tenir l’Iran responsable de son soutien à la violence et au terrorisme dans la région et le monde“, a poursuivi Mme Haley. “Les Etats-Unis sont engagés à tout faire pour s’opposer aux actions déstabilisatrices de l’Iran et ne fermeront pas les yeux face aux violations graves du droit international par le régime iranien“, a précisé l’ambassadrice.

L’Iran a rejeté les affirmations du prince héritier d’Arabie saoudite accusant Téhéran d'”agression militaire directe” après un tir samedi de missile des rebelles houthis du Yémen sur le territoire saoudien. Ce missile a été intercepté et détruit dans le secteur de l’aéroport international de Ryad, selon les autorités saoudiennes. L’Arabie saoudite a accusé l’Iran de fournir des équipements militaires clandestinement aux rebelles houthis.

Téhéran a démenti apporter de l’aide à ces rebelles chiites dans leur guerre contre les forces gouvernementales yéménites soutenues depuis 2015 par une coalition de pays sunnites dirigée par Ryad. Le conflit a fait plus de 8.650 morts et quelque 58.600 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué “la pire crise humanitaire au monde“, selon l’ONU.


afp