Trump accuse les démocrates de tenter de “voler” les élections

Trump

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi soir qu’il avait remporté l’élection américaine si l’on comptait “les votes légaux”, accusant les démocrates de vouloir lui “voler” les élections.

“Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement”, a déclaré Trump lors d’une allocution à la Maison Blanche devant la presse. “Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler les élections”, a poursuivi le candidat républicain à la présidentielle qui n’a pas répondu aux questions des journalistes.

Trump a également critiqué les sondages qui le donnaient perdant face à Joe Bieden avec de grosses marges dans certains Etats, notamment en Floride, accusant les sondeurs de “suppression électorale”.

L’allocution de Trump intervient au moment où son avance en Géorgie et en Pennsylvanie s’effrite au fil du dépouillement des votes par courriers. En cas de défaite dans l’un de ces deux Etats, il n’aura plus aucune chance d’atteindre le seuil de 270 grands électeurs nécessaire pour briguer un second mandat.

Retranché à la Maison Blanche sans aucun événement public à son agenda quotidien, Trump a dépêché des conseillers dans des Etats pivots à travers le pays dans l’espoir de livrer des batailles juridiques dans des endroits où les marges restent serrées.


Parmi eux figurent ses deux fils, qui ont exprimé leur frustration jeudi de voir que davantage de républicains ne soutenaient pas publiquement le président dans sa bataille pour arrêter le décompte des voix.

“Où est le GOP?! (…) Nos électeurs n’oublieront jamais” a notamment écrit Eric Trump sur Twitter. Son frère aîné, Donald Trump Jr., a accusé les “espoirs du GOP pour 2024” de rester silencieux.

Plusieurs ténors du parti républicain, dont le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, ont pris leurs distances vis-à-vis des propos du président, insistant que “tous les votes doivent être comptés”.

( Avec MAP )