Trump prêt à quitter la Maison Blanche en cas de victoire de Biden au collège électoral

Trump

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi qu’il quitterait la Maison Blanche le 20 janvier si le collège électoral déclarait le président élu Joe Biden vainqueur de l’élection, tout en indiquant qu’il n’était pas prêt à concéder sa défaite.

“Certainement je le ferai. Et vous le savez”, a déclaré le président américain lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il quitterait la Maison Blanche si le Collège électoral votait pour Biden.

“S’ils le font, ils auront commis une erreur”, a-t-il ajouté lors de son premier échange avec la presse par téléphone depuis l’annonce de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. “Ce sera une chose très difficile à concéder”, a-t-il souligné.

Lundi, après des semaines de blocage du processus de transition, Trump a permis à l’Administration des services généraux (GSA) de contacter la campagne Biden pour lui donner accès aux ressources et au personnel du gouvernement.

Lors de son appel avec la presse jeudi, Trump a également continué à affirmer qu’une fraude électorale généralisée avait eu lieu, malgré les revers essuyés par ses avocats dans les tribunaux faute de preuves.


“Je ne sais pas ce qui va se passer. Je sais une chose, Joe Biden n’a pas obtenu 80 millions de voix”, a estimé Trump. Le président a également affirmé qu’il avait reçu beaucoup plus que 74 millions de votes, insistant sur le fait que des votes en sa faveur avaient été rejetés.

Le 45ème président des Etats-Unis a également déclaré qu’il n’était pas sûr d’assister à l’inauguration de Biden en janvier. Les anciens présidents assistent généralement à l’inauguration de leurs successeurs comme une démonstration d’unité pour le pays. En 2016, l’ancien président Obama a assisté à l’inauguration de Trump, avec d’autres anciens présidents. La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton était aussi présente avec son mari, l’ancien président Bill Clinton.

( Avec MAP )