Turquie: une vingtaine de présumés membres de Daesh arrêtés à Istanbul

Les forces de sécurité turques ont arrêté, samedi à Istanbul, un total de 23 ressortissants étrangers soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh.

Les unités de police antiterroriste ont mené des descentes simultanées dans plusieurs domiciles après avoir reçu des informations indiquant que des éléments présumés de Daesh tentaient de perpétrer des attaques dans la ville, selon des sources sécuritaires, qui n’ont pas révélé les nationalités de ces présumés membres du groupe extrémiste.

Des documents et des matériaux numériques appartenant à l’organisation ont été saisis lors des opérations de perquisition menées dans les domiciles où se trouvaient les suspects, a ajouté la même source. Samedi dernier, les autorités avaient annoncé l’arrestation de 62 suspects du groupe dans la mégapole d’Istanbul qui planifiaient de mener des attaques.

En novembre dernier, la police antiterrorisme turque a procédé à l’arrestation de plus de 350 présumés djihadistes dont plus de 120 d’origine étrangère. Près de 320 personnes ont perdu la vie dans les attaques attribuées à Daesh en Turquie dont la plus sanglante, en octobre 2015, avait fait 103 tués devant la gare centrale d’Ankara.


Lors des célébrations du nouvel An 2017, une attaque contre un club privé à Istanbul, revendiquée par Daesh, avait fait 39 tués. L’auteur de ce carnage, un ouzbek arrêté deux semaines plus tard, est le premier auteur d’une attaque interpellé vivant en Turquie.