Un magazine émirati célèbre la culture et les arts populaires au Maroc

Al Maourout

Le magazine émirati +Al Maourout+ a dans son numéro du mois de juin, mis en avant la richesse de la culture et des arts populaires au Maroc.

A travers des études réalisées par des chercheurs marocains, le média a publié une série d’articles, dont un portant sur “la valorisation des arts populaires: la danse de l’épée dans les oasis de Daraa comme modèle”, écrit par Khadijja Zahir de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’université Cadi Ayyad de Marrakech, et un autre traitant de “la gestion du patrimoine hydraulique selon la méthode traditionnelle Amzal”, rédigé par Fatima Bouzaid et Said Idhman de l’université Ibn Tofaïl de Kénitra.

Il s’agit aussi d’un article sur “l’enseignement de la culture populaire dans l’université marocaine” du chercheur Mohamed Idrissi et d’un autre sur “la légende amazighe Hammou Ou Namir” de Mbarek Aba Azi.

Il est question également d’une recherche réalisée par Ahmed Saddiki de l’université Ibn Zohr d’Agadir sur “les coutumes et les traditions des populations du Hijaz selon le voyageur marocain au XVIIe siècle, Abi Salem Al Ayachi”.

Le magazine a publié également un article du chercheur Mohamed Sabyani consacré aux “aspects des festivités à Berkane”, ainsi qu’un travail de recherche d’Ahmed Louret consacré à “l’utilisation des produits naturels dans la vie au Maroc”.