USA: Le département de la Justice lance une enquête sur les pratiques policières à Minneapolis

justice

Le département américain de la Justice (DOJ) a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête sur les pratiques des forces de l’ordre à Minneapolis, au lendemain du verdict très médiatisé sur le décès de George Floyd, mort asphyxié lors de son interpellation.

Cette enquête intervient un jour après qu’un jury de cette ville du Midwest ait déclaré l’ex-officier blanc, Derek Chauvin, coupable de deux chefs d’accusation de meurtre et d’un chef d’accusation d’homicide involontaire dans la mort du quadragénaire afro-américain, en mai dernier.

“Bien que les poursuites de l’État aient été couronnées de succès, je sais que rien ne pourra combler le vide que les proches de George Floyd ont ressenti depuis sa mort”, a déclaré le procureur général Merrick Garland.

“Le verdict d’hier dans le procès pénal de l’État ne répond pas aux problèmes potentiellement systémiques du maintien de l’ordre à Minneapolis”, poursuit le responsable. Dans un discours prononcé la semaine dernière, M. Garland avait promis d’examiner les pratiques des services de police qui commettent des violations des droits civils.

Le procureur général avait alors expliqué que les efforts du DOJ allaient porter sur l’octroi de subventions pour aider les services de police du pays pour “améliorer leurs pratiques par le biais de financements et d’une assistance technique, afin de promouvoir des politiques de maintien de l’ordre qui bénéficient aux communautés et renforcent la confiance”.


Si le DOJ découvre des preuves d’un “modèle ou d’une pratique de maintien de l’ordre inconstitutionnel ou illégal”, il publiera un rapport public sur ses conclusions, a précisé M. Garland. Le département a également le pouvoir d’intenter un procès civil obligeant la police de Minneapolis à modifier ses pratiques.

( Avec MAP )