ban600
credit agricol

USA : Une Palestinienne et une Somalienne, premières femmes musulmanes élues au Congrès

USA : Une Palestinienne et une Somalienne, premières femmes musulmanes élues au Congrès

Rashida Tlaib, une américano-palestinienne, et Ilhan Omar, une américano-somalienne, deux candidates du parti démocrate, ont été élues à la Chambre des représentants du Congrès US, lors des élections de mi-mandat qui se sont déroulées mardi aux Etats-Unis.

Tlaib a remporté le siège de la Chambre au titre du 13ème district de l'Etat du Michigan (Centre-nord), comme seule représentante d’un grand parti dans ce scrutin. Elle a été donnée gagnante après avoir mené par 91,3% ses deux autres adversaires, candidats de petits partis, selon les résultats portant sur 43% des voix.

De son côté, Ilhan Omar a remporté le siège de la Chambre comptant pour le 5è district du Minnesota, après avoir mené par 78,5% à 21,5% son adversaire républicain, au terme des résultats comptant sur 94% des voix.

Tlaib, qui avait battu une pléiade d’autres candidats démocrates lors de la primaire démocrate en août, a été la grande favorite dans ce district profondément lié aux démocrates.

Elle a été élue pour pourvoir le siège qui avait été occupé par le républicain John Conyers avant sa démission, en décembre, au milieu d’allégations de harcèlement sexuel. Tlaib, la fille aînée d’immigrants palestiniens, a été l’un des plus de 90 musulmans américains à se présenter cette année.

→ Lire aussi : L’ONU veut plus de femmes policières pour accroître l’efficacité de ses missions de paix

Ilhan Omar, membre voilée de l'Assemblée législative du Minnesota, avait remporté la primaire démocrate dans son état du Midwest américain, destituant un titulaire démocrate ayant cumulé des mandats de 22 ans.

Elle remplira le siège du Représentant Keith Ellison, qui était devenu, en 2006, le premier musulman à être élu au Congrès. Ce dernier a décidé de se porter candidat au poste de procureur général du Minnesota et a remporté son élection primaire, en août, malgré une allégation de violence conjugale en fin de campagne.

Rashida et Ilhan illustrent la poussée des femmes qui se sont présentées en masse pour ces élections de mi-mandat, notamment sous les couleurs démocrates.

Le congrès des Etats-Unis est largement renouvelé par des représentants de minorités et des femmes à l’issue de ces élections. Et tandis que les démocrates ont pris le contrôle de la chambre des représentants, les républicains renforcent leur contrôle du Senat.

La conclusion de ces « midterms » verra un nombre record de femmes qui siègeront au congrès américain. Le journal le Monde sur son site internet explique que « majoritairement démocrates, souvent candidates pour la première fois, une centaine d’Américaines entrent à la Chambre des représentants. » avant d’ajouter qu’Hillary Clinton n’aura pas perdu pour rien, car ce sont des femmes pour la plupart, jeunes, sans expérience politique, qui éloignent le champ politique de la polarisation et incarnent désormais le changement.

Dans le cadre des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, on note que cela fait 8 ans que les démocrates ne sont pas majoritaires à la Chambre des représentants.  La prise de pouvoir pour cette opposition démocrate devrait naturellement freiner l’action du Président Donald Trump pour les deux années à venir. Quant à la majorité républicaine, elle reste néanmoins inchangée au Sénat.

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :