[Vidéo] Nous Marocains bloqués à Algésiras, nous vous chantons l’hymne national pour que vous ne nous oubliiez pas

Marocains

La bataille contre le covid-19 reste, jusqu’à l’heure, maîtrisée par notre pays le Maroc qui a excellé dans sa gestion de la pandémie.

En effet, la différence frappante entre le nombre des guérisons et des décès en est la meilleure illustration. Toutefois, la gestion d’une question humaine laisse malheureusement à désirer. Négligence, mauvaise gestion, indifférence sont venues entacher cette gestion qui aurait pu être parfaite.

Aujourd’hui, nous Marocains bloqués à l’étranger, depuis la décision prise par l’État marocain, de fermer les frontières, étions obligés de faire un sit-in pour nous rappeler au souvenir du gouvernement marocain qui nous a abandonnés.

Cette non considération de notre détresse restera une tache noire dans l’histoire du Maroc. Désormais, nous nous battrons contre nous-mêmes pour porter très haut notre marocanité qui est notre deuxième peau, nous nous battrons contre nous-mêmes pour ne pas désespérer, pour ne pas dire que notre pays nous a abandonnés.

Notre cas, nous Marocains bloqués à l’étranger, est inédit et sera gravé dans les annales de ce gouvernement. Cela fait deux mois que nous revendiquons notre droit d’être rapatriés dans notre pays mais aucune solution ne pointe à l’horizon pour mettre fin à une crise humanitaire sans précédent, qui ne passera certainement pas sans incidence sur le sentiment d’apprtenance de plus de 27.000 Marocains.


La réussite dans la lutte contre le Covid-19 passe d’abord et avant tout par une maîtrise exemplaire de tous les aléas causés par la guerre  déclarée contre ce maudit virus.

Certes, le Maroc a pu contenir la propagation de la maladie en fermant rapidement ses frontières mais le prix  de cette décision a été payée cher par tous ses enfants piégés et privés de leurs familles et de leurs proches notamment pendant le mois du Ramdan. Il est vrai que les autres pays  n’ont pas pu contenir la maladie à la manière marocaine, en revanche, ils se sont précipités en mobilisant tous les moyens possibles pour évacuer leurs  citoyens dès la fermeture des frontières. Et là il faut avouer qu’ils ont réussi là où, malheureusement, notre  pays ou plutôt ses ministres ont échoué.

Nous aimons le Maroc mais nous aime-t-il?
Le Maroc nous a oubliés mais nous n’oublions pas le Maroc.

S.B. Marocain bloqué à Algésiras depuis le 16 mars 2020.