Zagora: La DGAPR dément les allégations de maltraitance portées par la mère d’un détenu

DGAPR

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a démenti, mardi, les allégations selon lesquelles un détenu, à la prison locale de Zagora, aurait été forcé de s’agenouiller devant le chef de l’établissement.

Dans une mise au point parvenue à la MAP, la DGAPR a précisé que les propos tenus par la mère d’un détenu dans une vidéo postée sur le site électronique “Youtube”, sont des allégations “dénuées de tout fondement”, affirmant que depuis son transfert à l’établissement pénitentiaire de Zagora, le détenu bénéficie d’un bon traitement garantissant ses droits et sa dignité, conformément à la loi, et n’a jamais fait l’objet de maltraitance.

→ Lire aussi : La DGAPR dément les allégations de torture à l’encontre d’un ancien détenu

La même source a, en outre, relevé que le détenu en question, qui est connu au sein de l’établissement pénitentiaire par sa bonne conduite, n’a jamais commis d’infraction ni adressé de lettre pour entrer en grève de faim et prend part aux activités et compétitions locales et régionales organisées dans l’établissement.

De même, le détenu avait déjà soumis une demande de rester dans cette même prison, contrairement à la demande de sa mère de le transférer à une autre, a souligné la DGAPR.