A LA UNEMonde

Zimbabwe: Mnangagwa promet de redynamiser l’économie et de s’ouvrir sur l’Occident

Le nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a promet, vendredi, de redynamiser l’économie de son pays, ruinée par plusieurs années de mauvaise gestion, et d’amorcer une ouverture sur les pays occidentaux.

Mnangagwa, qui prononçait son discours d’investiture devant des dizaines de milliers de milliers de supporters au stade national d’Harare, s’est engagé à garantir et protéger les droits des investisseurs étrangers, tout en annonçant que les élections seront tenues dans le pays, comme prévu, l’année prochaine. Ancien chef de la sécurité et ancien vice-président, Mnangagwa a été désigné au poste de président du Zimbabwe suite au renversement du président Robert Mugabe après 37 ans au pouvoir.

Le nouveau chef d’Etat Zimbabwe a tendu la main à ses adversaires, exprimant son engagement de «servir notre pays en tant que président de tous les citoyens quelles que soient leur couleur, leur religion ou leur affiliation politique». Les analystes estiment que le discours du nouveau président marque un changement par rapport à la rhétorique belliqueuse adoptée par son prédécesseur tout au long des quatre décennies durant lesquelles il a dirigé le Zimbabwe avec une main de fer.

Mnangagwa hérite d’un pays en ruine. L’économie est plongée dans une grave crise, avec notamment un taux de chômage affectant 95 pc de la population active et une hyperinflation sans égale dans le monde.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page