ban600

1.420 cas de leishmaniose cutanée diagnostiqués et pris en charge gratuitement

1.420 cas de leishmaniose cutanée diagnostiqués et pris en charge gratuitement

Les campagnes menées dans le cadre du programme national de lutte contre la leishmaniose ont permis de visiter plusieurs établissements scolaires au niveau de la région de Drâa-Tafilalet, où environ 128.730 élèves ont été examinés et 1.420 cas de leishmaniose cutanée diagnostiqués et pris en charge gratuitement dans les différents centres et établissements de santé relevant du ministère de la Santé, a déclaré, vendredi à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Lors d'un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, M. El Khalfi a indiqué que le ministre de la Santé par intérim a présenté devant le Conseil un exposé sur les campagnes sur le terrain pour le diagnostic et le traitement gratuit de la leishmaniose cutanée dans les différentes provinces et préfectures touchées par l’épidémie, et qui sont organisées depuis octobre 2017 en collaboration avec les autorités locales et les autres parties prenantes, dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de lutte contre la leishmaniose.

Ces campagnes ont permis d’effectuer des visites à plusieurs douars où plus de 83.450 personnes ont été examinées et 2.128 cas de leishmaniose cutanée diagnostiqués et pris en charge gratuitement, en plus de 420 visites à 55 postes d’observation des rats bruns, a-t-il dit.

Dans le cadre des opérations de lutte contre les rats, du blé empoisonné a été déployé sur environ 78.563 ha, alors que 654 campagnes d’assainissement et d'hygiène ont été menées au niveau des douars concernés, en coordination avec les autorités locales et les communes concernées, dans le but d'éliminer les points noirs où se cumulent les déchets, a poursuivi le ministre.

Par ailleurs, les cadres médicaux ont animé plus de 1.000 séances de sensibilisation au profit d’environ 92.423 personnes, ayant porté sur la leishmaniose et l'importance de préserver la propreté de leurs quartiers et douars, a souligné M. El Khalfi.

Le ministre a ajouté que le ministre de la Santé par intérim a rappelé que parallèlement à ces interventions sur le terrain, plusieurs réunions de coordination ont été tenues par les différents comités régionaux, provinciaux et locaux de la Gestion Intégrée de la Lutte Antivectorielle (GILAV).

Créés en vertu de l'arrêté ministériel n°1814 du 24 novembre 2014, ces comités comprennent les représentants des autorités locales, du ministère de la Santé, du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, du ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et du Secrétariat d'Etat chargé du développement durable, ainsi que des acteurs de la société civile, a-t-il indiqué.

M. El Khalfi a, en outre, fait savoir qu’une équipe médicale spécialisée sera dépêchée au cours de cette semaine pour assurer le suivi des actions de prévention et de lutte contre cette épidémie et apporter le soutien nécessaire aux équipes d'intervention locales.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire