ban600

Abdellatif Laâbi préside le jury du 20è Festival du cinéma africain de Khouribga

Abdellatif Laâbi préside le jury du 20è Festival du cinéma africain de Khouribga

L’écrivain et poète marocain de langue française, Abdellatif Laâbi, présidera le jury de la compétition officielle de la 20è édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, qui sera organisée du 9 au 16 septembre sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Selon la Fondation du Festival du cinéma africain de Khouribga (FFCAK), initiatrice de cet événement, outre Abdellatif Laâbi, le jury sera composé de l’actrice Rokhaya Niang (Sénégal), de l’artiste plasticienne Zoulikha Bouabdellah (Algérie), de l’actrice Sonia Oukacha (Maroc), de l’auteur et musicien Ray Lema (RDC), du producteur et réalisateur Pedro Pimenta (Mozambique) et de Nico Simon, président d”’Europa Cinemas” au Luxembourg.

Concernant le jury du prix culturel de la cinéphilie “Don quichotte” décerné par la Fédération nationale des ciné-clubs au Maroc, il comprend trois membres représentant 3 ciné-clubs marocains : Bouchaib Jamoussi (ciné-club de kénitra), Boujou Jilali (ciné-club de Mohammedia) et Benrachid Khalid (l’association du ciné-club de Khouribga).

Le festival, qui soufflera sa quarantième bougie à cette occasion, constitue un rendez-vous annuel visant à renouveler les liens solides liant les cinéastes marocains et africains à travers la communication et la présentation des dernières productions cinématographiques africaines.

L’événement cinématographique de grande envergure, qui constitue une étape marquante de l’histoire du cinéma africain, a pour objectif de promouvoir les récentes productions cinématographiques à l’échelle du continent.

Le festival, qui est l’un des plus anciens festivals du cinéma aux niveaux national et international, est devenu le carrefour incontournable de cinéastes qui se rencontrent pour communiquer et mettre en valeur les dernières productions cinématographiques africaines dont la présence est de plus en plus appréciée dans les festivals et les salles de cinéma à l’échelle internationale.

Lors de l’événement culturel et artistique, les cinéastes africains projettent leurs dernières productions cinématographiques et mettent en exergue le rôle exceptionnel de la femme cinéaste africaine, à travers de longs métrages représentant un certain nombre de pays africains.

Un florilège de films seront en lice dans le cadre de la compétition officielle pour remporter le Grand Prix Osman Sembene et le Prix culturel de la cinéphilie Don Quichotte qui visent à encourager les productions cinématographiques africaines.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire