ban600

Al Hoceima: Le Centre régional d’oncologie fournit ses prestations aux habitants de la région sans interruption depuis 2008

Al Hoceima: Le Centre régional d’oncologie fournit ses prestations aux habitants de la région sans interruption depuis 2008

Le Centre régional d’oncologie d’Al Hoceima fournit ses prestations aux habitants de la région sans interruption depuis 2008, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

Inauguré par SM le Roi Mohammed VI le 25 juillet 2008, le centre va élargir ses services, de manière à ce qu’il traite d’autres types de cancer avec des techniques plus précises et efficaces, souligne le ministère dans un communiqué.

Le ministère affirme, dans ce sens, que la vidéo diffusée par “un journaliste” sur les réseaux sociaux, véhicule des contre-vérités, de fausses informations et des mensonges à propos de ce centre, ce qui soulève de nombreuses questions sur les raisons de sa mise en ligne depuis l’étranger, et dans cette circonstance précise.

En réaction à cette vidéo, le ministère assure que depuis son inauguration, ce centre, réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité en partenariat avec le ministère de la Santé, l’Agence de développement des provinces du Nord (APDN) et le conseil régional, fournit ses prestations sans interruption au profit des habitants de la province et des régions avoisinantes et mobilise 10 staffs médicaux spécialisés dans le traitement des cancers par radiographie et chimiothérapie.

A ce propos, la même source précise que 33.153 consultations ont été effectuées entre octobre 2008 et 2016 au sein de ce centre, tandis que les séances de chimiothérapie et de radiothérapie ont atteint respectivement 16.876 et 8.445.

Outre ces prestations, il a été procédé à la programmation de la mise à niveau et de l’équipement du centre avec du matériel moderne, note le communiqué, citant, à cet égard, l’acquisition, avec une enveloppe budgétaire de 12 MDH, de la technique de radiothérapie en trois dimensions (3D) dans le cadre du programme “Al Hoceïma, Manarat Al Moutawassit” et ce, en partenariat avec le Conseil régional, en vue d’améliorer l’accessibilité et la qualité des prestations.

De même, contrairement à ce qui a été relaté par un responsable de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui prétendait que le ministère de la Santé a restitué les fonds dédiés à la mise à niveau et l’équipement de ce centre, le ministère n’a pu recevoir ces fonds qu’après la signature d’un annexe de contrat avec le Conseil de la région et l’ Agence pour la Promotion et le Développement économique et social des préfectures et provinces du Nord du Royaume (APDN), le 21 avril 2017, souligne le communiqué.

Les travaux de mise à niveau de ce centre ont atteint un stade très avancé, a fait savoir le communiqué, notant que cette structure a déjà reçu la première tranche des équipements biomédicaux, dans l’attente de l’arrivée de la deuxième tranche dans les semaines à venir. Ces équipements permettront au centre d’oncologie d’Al Hoceima d’élargir la palette de ses services, pour englober des méthodes de traitement plus précises et plus efficaces, et de rapprocher les prestations des habitants.

Les parties qui ont diffusé ces allégations, notamment dans ladite vidéo, devaient plutôt contacter les responsables du ministère, que ce soit au niveau central ou régional, pour demander des renseignements et vérifier les informations, au lieu de lancer des questions vagues sur un ton enthousiaste, dans le but de semer le doute.

Ces agissements, ajoute-t-on, démontrent que leurs instigateurs ne connaissent pas Al Hoceima, notamment l’offre médicale dans la ville, surtout que la population de la province connait par cœur cet établissement de santé et bénéficient de ses services depuis son inauguration par SM le Roi Mohammed VI en 2008.

Les allégations, contre-vérités et mensonges relatés par cette vidéo dans un style de mise en doute, sont dangereux, indique la même source, ajoutant que ce qui est plus périlleux est “la fabrication du mensonge et la diffusion des contre-vérités pour remettre en question les efforts consentis par l’État pour promouvoir ce secteur social et vital”.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire