ban600

Le CCM et le Festival du film de Saint-Sébastien posent les bases d’une coopération durable

Le CCM et le Festival du film de Saint-Sébastien posent les bases d’une coopération durable

Le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarem Fassi Fihri, a effectué jeudi une visite de travail à Saint-Sébastien qui avait pour objet de poser les bases d’une coopération fructueuse et durable entre le centre et le Festival international du film de cette ville du nord de l’Espagne.

Lors de cette visite, M. Fassi Fihri a tenu des réunions avec le directeur du Festival international du film de Saint-Sébastien, José Luis Rebordinos, le député foral de Guipúzcoa en charge de la culture, du tourisme et de la jeunesse, Denis Itxaso Gonzalez, et le sous-délégué du gouvernement central dans la province de Guipúzcoa, José Luis Herrador Gutiérrez.

M. Fassi Fihri, qui était accompagné de la directrice de la cinémathèque marocaine, Narjiss Nejjar, et du président adjoint du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan, Mohamed Bouissef Rekab, a souligné que l’objectif de cette visite est de rapprocher le cinéma marocain du Festival du film de Saint-Sébastien, considéré parmi les cinq festivals de cinéma les plus importants que compte l’Europe et parmi les 10 premiers au monde.

Le cinéma marocain est aujourd’hui présent dans des festivals du film de renommée mondiale, comme ceux de Cannes, Venise ou Berlin, et il est temps qu’il soit représenté au Festival du film de Saint Sébastien, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

M. Fassi Fihri a relevé que les réunions qu’il a tenues à Saint-Sébastien ont été axées justement sur les moyens et mécanismes à même de permettre aux films et au cinéma marocains d’occuper la place qu’ils méritent lors des prochaines éditions du Festival international du film de Saint-Sébastien.

>>Lire aussi : Le projet de loi portant réorganisation du CCM vise à donner de l’élan à l’organisation et au professionnalisme du secteur

Le directeur du Festival international du film de Saint-Sébastien, José Luis Rebordinos, a indiqué que cette visite de la délégation marocaine ouvre la voie à une coopération renforcée et fructueuse entre le festival et le CCM dans les différents aspects liés au domaine cinématographique.

Cette coopération peut se concrétiser à travers la projection de films marocains aussi bien durant le festival que tout au long de l’année à la Tabakalera, le centre international de culture contemporaine de Saint-Sébastien où des cycles et des rétrospectives de cinéma sont programmés de manière régulière, a-t-il précisé.

M. Rebordinos a ajouté que la coopération entre les deux parties pourrait s’étendre aussi à l’échange de formations entre les écoles de cinéma de la région du Pays basque et du Maroc et au partenariat entre les cinémathèques basque et marocaine.

"Ce rapprochement offre une opportunité pour nous d’accéder plus facilement au cinéma d’un pays très proche de l’Espagne non seulement géographiquement mais culturellement aussi", s’est félicité M. Rebordinos.

Le député foral de Guipúzcoa en charge de la culture, du tourisme et de la jeunesse, Denis Itxaso Gonzalez, a fait part sa détermination à œuvrer pour explorer les différentes possibilités de coopération avec le Maroc dans le domaine cinématographique, notamment en matière de production et de formation.

Il a exprimé, dans ce sens, sa volonté de contribuer à l’établissement de relations de coopération entre l’école de cinéma Elias Querejeta à Saint Sébastien et l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC).

Le sous-délégué du gouvernement central dans la province de Guipúzcoa, José Luis Herrador Gutiérrez, s’est félicité de cette visite qui contribuera, sans doute, au renforcement des relations bilatérales avec un pays ami et voisin comme le Maroc dans les domaines culturel et cinématographique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire