ban600

L’exposition ‘’ Lieux saints partagés’’ fait Escale à Marrakech

L’exposition ‘’ Lieux saints partagés’’ fait Escale à Marrakech

Lundi 16 janvier, la Fondation Nationale des musées du Maroc (FNM) et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille (MuCEM) ont signé, à Marrakech, une convention de partenariat au Musée des Confluences (ex Dar El Bacha)  pour l’exposition « Lieux Saints partagés » à l’horizon de l’automne 2017.

Dévoilée en 2015 au MuCEM et actuellement consacrée au Musée du Bardo à Tunis, cette exposition, qui sera la première  à être présentée au public après la transformation par la FNM de Dar El Bacha en « Musée des Confluences », se veut être ‘’un regard différent sur les comportements religieux des populations méditerranéennes et tend à mettre en évidence l’un des phénomènes les plus intéressants de la région, à savoir le partage et l’échange entre les trois religions monothéistes’’, a indiqué la FNM.

L’objectif principal de l’exposition « Lieux saints partagés » est de faire connaître à un large public ‘’ces phénomènes méconnus qui concernent pourtant, hier comme aujourd’hui, des millions de personnes autour de la Méditerranée’’, a précisé l’institution présidée par Mehdi Qotbi. 

D’ailleurs, dans une déclaration, ce dernier a souligné que la présente convention concerne un volet d’une grande importance pour la fondation à savoir la formation continue des fonctionnaires et l’accompagnement scientifique du « Musée des Confluences » de Marrakech.

Le chargé des relations internationales du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, Mikael Mohamed, s’est félicité des liens étroits qu’entretiennent le MuCEM et la FNM depuis leur création respective, précisant que cette dernière est la première structure muséale étrangère, avec laquelle le MuCEM entretient des relations. Il a noté aussi, par la même occasion,qu’une convention liant les deux institutions a permis de mettre en place des échanges d’expertises ainsi que l’organisation, à Marseille en 2014, de l’exposition « Splendeurs de Volubilis, bronzes Antiques du Maroc et de la Méditerranée », pendant laquelle étaient présentées des pièces phares de la collection du Musée archéologique de Rabat.

La signature de cette convention permettra d’accompagner la FNM dans ses efforts visant de relever le niveau de professionnalisme de ses fonctionnaires et d’appuyer le « Musée des Confluences » afin de lui garantir la pérennité, a-t-il ajouté.

La démocratisation de la culture, ainsi que le renforcement, la préservation et la valorisation du patrimoine culturel et artistique marocains font partie des principaux objectifs de la Fondation. Cette mission qui nécessite la mise en place d’une nouvelle approche de management culturel moderne, fera des musées des espaces publics accueillants et attractifs, contribuant à la connaissance et à la compréhension des divers aspects du patrimoine national

Depuis sa création en 2011, la Fondation a signé plusieurs partenariats avec de prestigieux organismes internationaux, parmi eux, le Musée du Louvre, ou encore l’Institut du monde arabe (IMA). Ces partenariats ont permis la mise en place de grandes expositions, comme « Les splendeurs de Volubilis » entre le 12 mars et le 25 août 2014, et en octobre 2014 « Le Maroc aux mille couleurs » à l’IMA, et « Le Maroc médiéval, un empire de l’Afrique à l’Espagne » au Musée du Louvre. Les conventions signées mettent également l’accent sur la restauration des œuvres, et la formation continue. Aux États-Unis, des partenariats entre la Fondation et les musées Smithsonian, le Guggenheim et le Metropolitan Museum pourraient voir le jour très prochainement, selon Mehdi Qotbi.  

Oulkhir Chaouki

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire