ban600

Méditerranée : près de 3.000 migrants morts ou disparus cette année

Méditerranée : près de 3.000 migrants morts ou disparus cette année

Près de 3.000 migrants ont trouvé la mort ou ont été portés disparus durant l’année en cours en tentant de gagner l’Europe par la Méditerranée, selon un rapport de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

« La frontière méditerranéenne de l’Europe est de loin la plus meurtrière au monde« , a déclaré Jorge Galindo, porte-parole de l’OIM, lors d’une conférence de presse à Genève. En outre, quelque 33.760 personnes ont péri en mer depuis 2000 lors de la traversée, un bilan probablement en deçà de la réalité de la tragédie humaine qui se joue en mer Méditerranée. Pour la seule année en cours, environ 161.000 réfugiés et migrants ont atteint l’Europe par la mer, arrivant pour les trois quarts d’entre eux sur les côtes italiennes. Les autres ont accosté en Grèce, à Chypre et en Espagne, toujours selon l’agence onusienne.

L’organisation met également en évidence les différences entre les migrations de l’Afrique vers l’Italie, principalement via la Libye, et celles du Moyen-Orient vers la Grèce, via la Turquie. Les arrivées en Grèce via la Turquie depuis 2009 concernent principalement des ressortissants d’Etats touchés par des conflits et l’instabilité politique tels que l’Irak, l’Afghanistan et la Syrie.

Le rapport, intitulé « Quatre décennies de migrations transfrontalières sans papiers vers l’Europe« , note que plus de 2,5 millions de migrants ont traversé la Méditerranée sans autorisation depuis les années 1970. Le nombre le plus élevé de morts (5.096) a été enregistré en 2016, lorsque la route courte et relativement moins dangereuse de la Turquie vers la Grèce a été fermée, à la suite d’un accord entre l’Union européenne et la Turquie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire