ban600

Réforme de l’école: Malgré les signes encourageants, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous

Réforme de l’école: Malgré les signes encourageants, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous

Malgré les signes encourageants au niveau de la réforme de l’école marocaine, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous, a indiqué, mercredi à Rabat, le président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman.

“Malgré les signes encourageants, nous devons garder à l’esprit que, sur le terrain, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous et que nous travaillons toujours dans un contexte marqué par un scepticisme à l’égard des performances de l’école marocaine, ce qui oblige à redoubler d’efforts en matière d’approfondissement, de veille, de proposition et d’évaluation pour répondre, tant aux objectifs de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 qu’aux attentes de la société”, a indiqué M. Azziman dans une allocution à l’occasion de l’ouverture des travaux de la 12è session du Conseil.

Il a appelé à engager les efforts, notamment au niveau de la consolidation et du développement de l’un des choix stratégiques adoptés dès le départ, à savoir l’ouverture, le dialogue continu et la concertation permanente, tant au sein du Conseil qu’avec les autres acteurs.

Il a ajouté qu’il faut se focaliser sur le renforcement et l’intensification de la coordination avec tous les acteurs, notamment institutionnels pour que les travaux d’évaluation, de proposition et de recommandation puissent s’appuyer sur des données et des statistiques objectives, précises, fiables et actualisées, afin d’accéder à l’information de manière fluide, dans le cadre des engagements et responsabilités liés à cette coopération.

Il a estimé que cette collaboration vise à mettre régulièrement les choix fondamentaux retenus dans la réforme éducative à l’ordre du jour, de les approfondir et de les adapter aux changements dans le but de créer les conditions au déploiement le plus efficient des actions pour réussir cette réforme.

M. Azziman a rappelé, à ce propos, la 2è réunion du Comité d’orientation, tenue conformément à la convention-cadre, signé entre le Conseil et les départements ministériels chargés de l’éducation, de la formation et la recherche scientifique, au cours de laquelle il a été mis l’accent sur l’importance de donner un nouveau souffle à ce Conseil, à travers des actions plus concrètes et ciblées, tels que les bases de données statistiques, les instruments de suivi de la mise en œuvre des réformes, les programmes d’évaluation, les activités de mobilisation des acteurs, ainsi que les dispositifs de l’évaluation des suites données aux avis émis par le Conseil. Il a mis l’accent sur la mise en place d’une école équitable, attrayante et de haute performance, appelant à engager un travail participatif, avec des partenaires stratégiques, “parce que, unis et résolus, nous sommes plus forts, capables de surmonter les difficultés qui sont de tailles et porter plus loin nos réalisations et plus nos ambitions”.

Au programme des travaux de cette session, figurent notamment, une présentation du ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, sur le “Plan d’action des secteurs ministériels pour la mise en œuvre de la réforme de l’éducation”, en plus de la présentation de deux rapports thématiques, réalisés par l’Instance national d’arbitrage, le premier concernant l’évaluation des facultés pluridisciplinaires et le deuxième, l’évaluation du cycle doctoral.

L’ordre du jour comprend également l’examen du projet du rapport annuel relatif au bilan et perspectives du Conseil au titre de l’année 2016 et une présentation synthétique sur les rencontres régionales 2017.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire