ban600

Tabac : Sept millions de décès par an dans le monde

Tabac : Sept millions de décès par an dans le monde

Le 31 mai marque la Journée mondiale sans tabac, un jour de sensibilisation annuel parrainé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), depuis 1987, pour mettre en évidence les risques pour la santé associés à l’usage du tabac et encourager les gouvernements à adopter des politiques efficaces pour réduire le tabagisme.

Selon l’OMS, le tabagisme tue plus de 7 millions de personnes dans le monde, chaque année. Et au rythme actuel de la consommation, le tabac risque, au cours du 21ème siècle ; de tuer jusqu’à un milliard de personnes dans le monde.
Le thème de la Journée mondiale sans tabac 2017 est «Le tabac – une menace pour le développement». Selon l’OMS, Le tabagisme représente un lourd fardeau économique pour la planète, avec plus de 1.400 milliards de dollars de dépenses de santé et de perte de productivité, soit 1,8 % du PIB mondial.

«Le tabac exacerbe la pauvreté, réduit la productivité économique, contribue aux choix alimentaires pauvres des ménages et pollue l’air intérieur», déclare la Directrice générale de l’OMS, le Dr Margaret Chan.

L’usage du tabac aggrave les inégalités en matière de santé et exacerbe la pauvreté, car les personnes les plus pauvres dépensent moins sur l’essentiel, comme la nourriture, l’éducation et les soins de santé.

Ainsi, la lutte contre le tabagisme peut réduire les dommages environnementaux de la culture, de la fabrication, du commerce et de la consommation de tabac. Selon l’organisation, les déchets du tabac représentent le type de déchet le plus répandu dans le monde, et « contiennent plus de 7.000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l’environnement, y compris des substances cancérogènes ». La culture du tabac est en partie responsable de la déforestation. Un arbre est perdu pour chaque 300 cigarette, selon les experts.

L’un des outils les plus efficaces pour lutter contre le tabac reste l’augmentation des taxes. L’agence de l’ONU plaide pour des « mesures fortes », comme l’interdiction du marketing et de la publicité, le conditionnement neutre et l’interdiction dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail ».

En somme, la lutte contre le tabac peut freiner le cycle de la pauvreté, contribuer à mettre fin à la faim, promouvoir l’agriculture durable et la croissance économique et lutter contre le changement climatique.

 

C.O

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire