75e D-Day : Les Braves d’Anilore Banon ont une part marocaine

Anilore Banon-Les Braves
Anilore Banon et les Braves

Ce jeudi 6 juin, plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient attendues sur les plages normandes, du Calvados et de la Manche. Chefs d’Etats et têtes couronnées, invités de marque et presque 500 vétérans, pour la plupart des centenaires, se sont réunis pour commémorer la mémoire de l’Histoire, en présence d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, en Normandie.

Chaque année, cérémonies, reconstitution de camps militaires, marches historiques, bourses militaires, parachutages historiques, exposition et défilés de véhicules militaires rythment ces festivités dans une ambiance de libération.

Aujourd’hui, Soixante-quinze ans après le Débarquement des Alliés, cette plus grande opération militaire est encore une fois célébrée dans une émotion solennelle qui apaise, ne serait-ce que le temps d’une journée, les relations internationales. Une journée exceptionnelle de célébrations, de commémorations internationales, de feux d’artifices géants, de bals de libération, de parachutages et bien d’autres événements s’inscrivent dans le programme du 75e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

Rappelons que le 6 juin 1944, plus de 150.000 soldats et parachutistes des Alliés débarquaient, par surprise, sur les plages normandes pour participer à la libération de la France et du continent européen de l’occupation nazie. Plus de 10.000 y ont laissé leur vie.

A Ver-sur-Mer, la pose de la de la première pierre du futur mémorial britannique s’est faite, en présence du Président Macron et de la Première ministre britannique Theresa May.


L’un des moments forts de cette célébration est la cérémonie coprésidée par Emmanuel Macron et Donald Trump, au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, près d’Omaha Beach, devant des milliers de personnes. C’était alors l’occasion pour le Président de la République de remettre des médailles à plusieurs vétérans après avoir pris la parole, quelques minutes plus tôt, pour les remercier.

« La France n’oublie pas, la France n’oublie pas tous ses combattants à qui elle doit de vivre libre. Je m’incline en ce jour devant leur bravoure, je m’incline devant le sacrifice immense des 37.000 tués, des 19.000 disparus qui tombèrent en héros sur ces terres normandes, entre juin et août 1944 et pour la plupart qui y reposent pour l’éternité. Je m’incline et à nos vétérans et à leur nation, je dis merci. »

Donald Trump quant à lui a déclaré : « Notre alliance chérie a été forgée dans le feu de la bataille, éprouvée dans les épreuves de la guerre et prouvée dans les bienfaits de la paix. Notre lien est indissoluble. Des quatre coins de la planète, les Américains sont attirés par cet endroit comme s’il faisait partie de notre âme. Nous ne venons pas seulement pour ce qu’ils ont fait ici, nous venons pour ce qu’ils étaient », a déclaré Donald Trump.

LIRE AUSSI : La France célèbre le 75ème anniversaire du Débarquement allié en Normandie

Omaha Beach, un symbole de paix et un hommage de courage

On ne peut citer ce site sans penser aux Braves, ces œuvres monumentales, créées et réalisées par Anilore Banon, en hommage au courage et à la liberté. Installée en 2004 sur la plage légendaire d’Omaha Beach, au pied des marches du monument signal de Saint-Laurent sur mer, en Normandie, cette œuvre érigée en trois sculptures, en devoir de mémoire pour illustrer la fraternité, la liberté retrouvée et le droit d’espérer portent comme noms, pour l’œuvre centrale : « Debout la liberté », encadrée par « Les ailes de l’espoir » et « Les ailes de la fraternité ». Elle deviendra « la sculpture officielle des célébrations du 60ème anniversaire du débarquement. Les sculptures sont toujours visibles aujourd’hui sur le site d’Omaha Beach. A marée haute, la sculpture est traversée par la mer ».


Aujourd’hui encore, au 75e anniversaire, les vétérans posent au pied des Braves pour une immortaliser ce moment historique. Car disons-le, grâce aux Braves d’Anilore, il serait impossible d’oublier ces braves qui ont payé de leur vie pour que la France soit libre.

En 2013, un timbre a été édité à l’image de la sculpture par la Poste française pour le 70ème anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie (1944-2014).

Force est de rappeler que la grande artiste Anilore Banon est spécialisée dans les œuvres monumentales installées en France, en Italie ou encore au Canada.

Cette belle sculptrice française est aussi une marocaine. Née à Casablanca, elle grandit et étudie à Paris et part pour Los Angeles, Milan, la Chine, l’Afrique du Sud, l’Arctique et New York. Ses sculptures sont la métaphore d’une humanité debout.


Yves Coppens, dans le (Catalogue d’exposition “Statues de liberté”, 2000) dira d’elle : « Les sculptures d’Anilore Banon sont debout, debout comme les corps de nos ancêtres et comme les nôtres depuis 10 millions d’années, debout comme les colonnes des temples de nos cultures depuis 10 milliers d’années, debout comme l’offrande solennelle aux Hommes et aux Dieux, debout comme la proclamation, la mise en garde, la dissuasion, debout comme la curiosité, la vigilance, la voyance, debout comme la liberté, la responsabilité, la dignité. »

« Dire que je suis fier de ma fille est une évidence. Les médias, durant ces célébrations n’ont eu que des commentaires élogieux pour l’artiste française qui a conçu et réalisé Les Braves. Je regrette que l’on s’approprie totalement cette artiste qui est aussi marocaine par sa naissance et sa filiation. Je suis heureux que MAROC DIPLOMATIQUE remette les pendules à l’heure. » Nous dit Gabriel Banon, le papa fier de sa fille, connue et reconnue mondialement.

 

Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…