Après l’arrestation de deux canadiens, les Etats unis mettent en garde les Américains qui se rendent en Chine

Après l’arrestation de deux canadiens, les Etats unis mettent en garde les Américains qui se rendent en Chine

Dans un contexte tendu suite à l’arrestation de deux Canadiens, Washington a mis en garde ses ressortissants qui se rendent en Chine contre l’application “arbitraire” des lois dans le pays.

Le mois dernier, les autorités chinoises ont mis aux arrêts un ex-diplomate et un homme d’affaires canadiens accusés d’activités qui “menacent la sécurité nationale”.

Ces arrestations qui surviennent après celle de Meng Wanzhou, la directrice financière de Huwaei, arrêtée le 1er décembre au Canada à la demande de la justice américaine, sont perçues par de nombreux observateurs comme des représailles.

Le département d’Etat américain a appelé les Américains se rendant en Chine à une “prudence accrue”, sans toutefois leur déconseiller la destination. Cette mise en garde avait déjà été faite l’an dernier. Washington de nouveau insisté sur le risque d'”application arbitraire des lois locales”, les interdictions de sortie du pays parfois soudaines et le harcèlement dont peuvent selon elle être victimes les ressortissants américains d’origine chinoise.

“Dans la plupart des cas, les ressortissants américains ne découvrent l’interdiction de sortie qu’au moment où ils veulent quitter la Chine, et il n’y a pas moyen de savoir combien de temps l’interdiction va durer (…) Des citoyens américains sous interdiction de sortie ont été harcelés et menacés”, a prévenu le ministère des Affaires étrangères des États-Unis.


→Lire aussi: Le Canada libère le directeur financier Huawei sous caution, Trump pourrait intervenir