Australie : Environ 500 millions d’animaux auraient péri dans les incendies

Australie
Australie

Plus de 480 millions de mammifères, d’oiseaux et de reptiles auraient péri dans les feux de brousse qui ravagent l’Australie depuis septembre, selon un nouveau rapport.

Ce bilan pourrait s’alourdir à la suite des incendies dévastateurs qui ont ravagé l’Etat de Victoria et la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud au cours des derniers jours, ont mis en garde des scientifiques de l’Université de Sydney dans un rapport publié mercredi.

Mercredi, plus de 130 incendies faisaient toujours rage dans les Etats de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria, avec des millions d’hectares de parc national déjà partis en fumée, provoquant des nuages de fumées toxiques qui ont recouvert une grande partie du pays-continent, atteignant même la Nouvelle-Zélande voisine.

Des scènes déchirantes de kangourous fuyant les flammes, de koalas calcinés et de cacatoès tombés morts des arbres ont horrifié la société australienne qui tente de prendre l’ampleur de la catastrophe qui se déroule dans le pays-continent.

Les koalas ont été parmi les espèces les plus durement touchées, car ils se déplacent lentement et ne mangent que des feuilles d’eucalyptus, des arbres très inflammables, car contenant beaucoup d’huile.


→ Lire aussi : Australie : Canberra connait un pic de pollution sans précédent

Près d’un tiers des koalas de la Nouvelle-Galles du Sud – leur habitat principal, au nord de Sydney (on en trouve aussi dans l’Etat de Victoria et au sud du pays) – auraient péri. Ainsi, les spécialistes estiment qu’en l’espace de quatre mois, 8.000 koalas ont été tués par les flammes dans ce territoire, mais aussi dans un hôpital dédié à ces marsupiaux à Port Macquarie.

“Jusqu’à 30% de leur habitat a été détruit. Nous en saurons plus lorsque les feux auront cessé et que nous pourrons procéder à une évaluation précise”, a expliqué la ministre australienne de l’environnement, Sussan Ley.

La Wildlife Rescue, la plus grande organisation caritative de sauvetage et de réhabilitation d’animaux sauvages en Australie, a lancé une récolte de fonds pour aider la faune.


“Beaucoup d’animaux souffraient déjà du manque d’eau et de nourriture à cause de la sécheresse. Avec les feux qui ont détruit une quantité sans précédent de leur habitat, la faune sauvage est face à un défi significatif pour survivre à long terme”, a ajouté Wildlife Rescue.

Les conditions météorologiques devraient encore se détériorer au cours des prochains jours en Australie, qui est habituée aux feux de forêt lors de l’été austral, mais cette année, ils ont été particulièrement précoces et violents.

Des chercheurs expliquent leur gravité par une conjonction de facteurs, notamment des précipitations très faibles, des températures records et des vents forts. Beaucoup estiment que le réchauffement climatique contribue à favoriser ces conditions.