A LA UNEMonde

Bombardements dans l’est de la Syrie

Les frappes aériennes qui ont lieu depuis jeudi soir contre une ville de l’est de la Syrie tenue par les djihadistes ont fait plus de 100 morts, notamment parmi les proches de combattants de l’Etat islamique, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Ces bombardements sur al Mayadin, localité située près de Daïr az Zour, ont été menés par des avions de la coalition internationale contre l’EI dirigée par les Etats-Unis et ont tué plus de 40 enfants, d’après l’OSDH, une ONG basée à Londres qui dispose d’un réseau d’informateurs en Syrie.

Un porte-parole de la coalition a déclaré que celle-ci avait effectué des bombardements jeudi et vendredi près d’Al Mayadin et que leurs résultats étaient en cours d’évaluation.

Selon des habitants, des avions de reconnaissance et des avions de guerre ont tournoyé autour de Mayadin jeudi à 19h25 (16h25 GMT) avant de tirer des missiles qui ont touché deux bâtiments, dont l’un de quatre étages où vivaient des familles marocaines et syriennes de membres de Daech. D’autres frappes ont été entendues après minuit.

A Genève, le Haut Commissaire pour les droits de l’homme de l’Onu, Zeid Ra’ad al Hussein, a une nouvelle fois invité les forces en présence en Syrie à ne pas confondre cibles militaires et civils, en particulier dans le nord-est du pays.

“Le nombre croissant de victimes civiles lors de bombardements aériens à Daïr az Zour et Rakka suggère que toutes les précautions nécessaires n’ont pas été prises”, dit-il dans un communiqué émis par ses services.

La plupart des familles ont fui Rakka, bastion de l’EI dans le nord de la Syrie, d’où les Kurdes syriens, soutenus par les Etats-Unis, et des combattants arabes tentent de chasser les djihadistes, a rappelé l’OSDH.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page