Canicule : des milliers de personnes à New York privées d’électricité depuis dimanche

Canicule

Des milliers de personnes étaient privées d’électricité depuis dimanche à New York, en conséquence de la vague de chaleur étouffante qui a enveloppé une grande partie du territoire américain au cours du weekend, entraînant une surconsommation d’énergie dans les grandes agglomérations.

Ainsi, 21.500 clients de la compagnie “Con Edison” étaient sans électricité lundi matin à New York, mais le courant devait être rétabli dans l’après-midi, selon un communiqué de l’entreprise.

La plupart des personnes affectées sont des résidents du quartier de Brooklyn, où l’électricité a été coupée dimanche en fin d’après-midi en raison de la surconsommation d’énergie liée à la vague de chaleur qui a touché la région depuis vendredi.

En effet, les températures ont grimpé à près de 38 degrés Celsius ce week-end dans la Grosse Pomme, avec des températures ressenties davantage supérieures, entraînant une utilisation intense des systèmes de climatisation.

→ Lire aussi : Le niveau 3 du plan canicule activé en île-de-France

Les températures devraient sensiblement baisser lundi soir en raison d’un front froid venant de l’ouest, selon le service de la météorologie nationale (NWS).

Lors d’une conférence de presse lundi, le Maire de New York Bill De Blasio, a indiqué que les causes exactes des coupures d’électricité survenues dimanche n’étaient pas encore claires, ajoutant que la compagnie Con Edison n’avait pas encore répondu à ses questions concernant les raisons de la panne, “même si elle semblait résulter d’un dysfonctionnement d’équipement“.

Pourtant, à la veille du weekend, la ville de New York avait décrété des mesures d’urgence en prévision de cette vague de chaleur extrême, en ordonnant à l’ensemble des immeubles de bureaux de plus de 30 mètres de hauteur de régler leurs thermostats de climatisation à 25,5 C afin de réduire la pression sur le réseau électrique.

Le weekend d’avant, une panne d’électricité géante avait privé de courant une partie de l’ouest de Manhattan, plongeant des stations de métro dans le noir et éteignant les enseignes lumineuses du quartier de Times Square.