Casablanca : l’Agence Urbaine tient son conseil d’administration

Casablanca : l’ Agence Urbaine tient son conseil d’administration

Le conseil d’administration de l’Agence Urbaine de Casablanca (AUC) s’est réuni, vendredi, au siège de la Wilaya de la Région de Casablanca-Settat, sous la présidence du Ministre délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, Monsieur Noureddine Boutayeb.

L’ordre du jour de cette session a porté sur la présentation du rapport d’activités de l’agence urbaine au titre de l’exercice 2017, du projet du budget au titre de l’exercice 2018 et du plan d’actions pour la période 2018-2020, indique l’Agence, dans un communiqué.

Ouvrant les travaux de cette session, M. Boutayeb a rappelé la sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la capitale économique du Royaume et ses habitants en veillant au lancement de grands projets urbains permettant de placer Casablanca parmi les grandes métropoles mondiales sur le plan économique et financier et au suivi des programmes de résorption des bidonvilles, de traitement de l’habitat menaçant ruine, de restructuration des quartiers sous équipés ainsi que le projet de réhabilitation et de mise à niveau de l’Ancienne Médina- Programme II.

Il a également mis en valeur le rôle que joue l’Agence dans le domaine de la planification et de l’aménagement urbains ainsi que sa contribution à la dynamique urbaine sans précédent que connaît Casablanca. Pour sa part, le gouverneur, Directeur Général de l’Agence Urbaine de Casablanca, Mohamed Aouzai, a passé en revue le bilan d’activités de l’agence urbaine (année 2017) et présenté le projet du budget au titre de l’exercice 2018 ainsi que le plan d’actions de l’établissementpour la période 2018-2020.


>>Lire aussi: Casablanca: l’Agence Urbaine se réorganise pour « plus d’efficience et de fluidité »

Concernant les principales activités au titre de l’année 2017, M. Aouzai a tenu à faire le point sur l’avancement important de la couverture du Grand Casablanca en documents d’urbanisme, dans la mesure où 30 plans d’aménagement ont été homologués, ce qui représente un taux de couverture de 80% de l’aire du SDAU et 96% du territoire de lac commune de Casablanca.

En outre, a-t-il ajouté, 6 plans d’aménagement sont en cours d’élaboration dont 2 sont en phase d’enquête publique (MejjatiaOuled Taleb-Echallalate), deux soumis à l’examen du Comité local : (Mejjatia et Nouaceur), et 2 autres sont encours de finalisation (Sidi Belyout et El Mechouar). M. Aouzai a également indiqué que l’Agence Urbaine de Casablanca s’attelle à l’élaboration de 13 plans d’aménagement sectoriels (P.A.S) dont celui de la commune d’Ouled Azzouz, déjà homologué.

S’agissant de la gestion urbaine, l’année 2017 a été marquée par l’instruction au sein des guichets uniques, instaurés auprès des communes, de 8425 projets, touchant tous les secteurs (habitat, industrie, tourisme ainsi que le commerce et les équipements publics et privés), dont 4369 ont reçu un avis conforme, soit 52%.


Dans le cadre du programme social 250 000 DH, 249 projets ont reçu l’avis conforme de l’agence urbaine, ce qui permettra de dégager un potentiel de 253 000 unités de logement social, dont 37% sont localisées à la préfecture de Casablanca et 34% à la province de Nouaceur.

>>Lire aussi: Réunion d’évaluation du programme d’habitat menaçant ruine au niveau de la commune urbaine de Casablanca

De même, dans l’objectif d’améliorer les conditions de vie et d’habitat des ménages, l’agence urbaine accompagne, en étroite concertation avec les différents partenaires, les programmes de résorption des bidonvilles, de traitement des constructions menaçant ruine et de restructuration des quartiers sous équipés.

En ce qui concerne le patrimoine architectural, l’agence urbaine a lancé une étude relative à l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine architectural, urbain et paysager du cœur historique de Casablanca dans l’arrondissement de Sidi Belyout, qui constitue la première phase d’une étude globale à lancer sur tout le territoire du Grand Casablanca dans le but de mettre en place le cadre adéquat à la protection et la valorisation du riche patrimoine dont dispose la ville de Casablanca.


L’agence urbaine poursuit également la réalisation du Projet de réhabilitation et de mise à niveau de l’Ancienne Médina-deuxième programme, lancé par SM le Roi en avril 2014. Ce programme vise l’amélioration du cadre de vie de la population de l’ancienne Médina, la création de nouveaux équipements de proximité, la promotion des secteurs du commerce et de l’artisanat, l’insertion sociale des jeunes, des femmes et des personnes en situation d’handicap, le développement culturel et artistique et enfin la réhabilitation et la mise à niveau des édifices à valeur architecturale et patrimoniale.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de développement du Grand Casablanca 2015-2020, l’Agence Urbaine a œuvré, en 2017, à l’accompagnement du projet de la zone industrielle “P2I” , le pont suspendu à l’entrée de Casablanca, le tunnel souterrain ”Al Mouwahidine”.

>>Lire aussi: Lancement du programme d’appui de la BM à la commune de Casablanca à hauteur de 172 millions d’euros

Dans le domaine de l’aménagement urbain, le bilan d’activités de l’agence urbaine met en évidence la poursuite des études et travaux dans le cadre d’opérations d’aménagement urbain se proposant de contribuer à la dynamique d’urbanisation notamment dans les zones périphériques de la ville de Casablanca, conformément aux orientations du schéma Directeur d’Aménagement Urbain et aux prescriptions des plans d’aménagement.


A noter aussi, que pour une amélioration du processus de sa gestion administrative, l’agence urbaine entreprend la mise en place d’un progiciel de gestion intégrée (ERP), outil qui permettra de piloter et de gérer l’ensemble des processus de l’Agence (gestion de la comptabilité, gestion des ressources humaines, gestion du budget, gestion de projets, etc.).

Au terme de cette session, et après un échange fructueux entre les membres, le Conseil d’Administration a approuvé le procès-verbal de la réunion du conseil d’administration du 22/03/2017 et le budget pour l’année 2018.