ban600

Casablanca : Projection en avant-première du film français Alad’2

Casablanca : Projection en avant-première du film français Alad’2

Le film français Alad’2 du réalisateur Lionel Steketee, a été projeté en avant-première, jeudi soir, au cinéma Rif de Casablanca en présence de l’acteur et humoriste français, Kev Adams.

Dans ce film projeté à l’occasion de l’ouverture de la deuxième édition du Festival du Film Français, l’acteur principal, Kev Adams reprend son rôle d'Aladin trois ans après la sortie des Nouvelles Aventures d'Aladin.

S’exprimant à cette l’occasion, Adams a indiqué que cette comédie d'une durée de 1h38min, ayant réuni des acteurs de renom, dont Jamel Debobouze, Vanessa Guide, Eric et Ramzy, est une opportunité pour rassembler toutes les générations et donner le ton de ces quatre jours du festival.

S’agissant du tournage, le jeune comédien, âgé de 27 ans, a affirmé qu’il s’est déroulé entre le Maroc et la France dans les villes de Ouarzazate, Marrakech, Casablanca, Chantilly dans l’Oise et Studios Epinays.

Ce film relate l’histoire de Aladin qui, après avoir libéré Bagdad de l’emprise de son terrible Vizir, s’ennuie au palais et ne s’est toujours pas décidé à demander en mariage la princesse. Mais, un terrible dictateur, Shah Zaman, s’invite au Palais et annonce qu’il est venu prendre la ville et épouser la Princesse. Aladin n’a pas d’autre choix que de s’enfuir du Palais. Il va tenter de récupérer son ancien Génie et revenir en force pour libérer la ville et récupérer sa promise.

Pour sa part, la directrice générale de l’Institut français du Maroc, Clélia Chevrier Kolacko a affirmé que cette deuxième édition a pour ambition, à travers une sélection de films récents, de faire découvrir au public la diversité du nouveau cinéma français.

→ Lire aussi : La programmation du Festival du Film Français est enfin annoncée !

Ce rendez-vous du 7è art est également l’opportunité de soutenir les exploitants marocains des salles de cinéma en proposant le festival dans leurs salles, des lieux historiques et souvent mythiques du Royaume, a-t-elle souligné.

Outre Alad’2, le Festival propose également la projection de Dilili à Paris de Michel Ocelot, I feel good de Benoît Delépine et Gustave Kervern, Roulez jeunesse de Julien Guetta et Joueurs de Marie Monge.

Kev Adams et l’acteur césarisé Tahar Rahim iront à la rencontre du public à Marrakech. Le jeune réalisateur Julien Guetta sera quant à lui à Rabat et Meknès. Il animera une master class auprès des étudiants en audiovisuel à l’ISMAC à Rabat.

En marge du Festival, un panorama Réalité Virtuelle offrira aux spectateurs une expérience immersive à travers une sélection de 4 courts-métrages à tester à Casablanca, Marrakech et Tanger : I saw the future, de François Vautier (2017) ; L’ile des morts, de Benjamin Nuel (2018) ; Planet ∞, de Momoko Seto (2018) et The real thing, de Benoît Felici, et Mathias Chelebourg (2018).

Des films du patrimoine cinématographique permettront au public de revoir des chefs d’œuvres de comédie populaire du cinéma français, à travers un cycle «comédies cultes» et un cycle «Les classiques» à Casablanca, Essaouira et Fès.

Le festival prévoit aussi d’autres rendez-vous à Marrakech avec lecture de scénarios, exposition autour des affiches du festival et projection du film 120 battements par minute qui sera suivie d’un débat animé par Fabrice Clouzeau, président d’Act Up Paris et Othman Mellouk, co-fondateur d’ITPC-MENA.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :