Coronavirus : le Centre hospitalier Ar-Razi de Marrakech dément une vidéo mensongère

La séquence vidéo diffusée par l’un des supports médiatiques électroniques sous le titre “une déclaration très dangereuse d’infirmières d’un hôpital public à Marrakech: les malades infectés par le coronavirus meurent puisqu’ils sont traités par des médecins stagiaires”, est ancienne et n’a aucun lien avec la conjoncture que connaît le pays, a indiqué l’administration du Centre hospitalier Ar-Razi.

Dans une mise au point à la suite de la diffusion par un support médiatique électronique de cette vidéo, l’administration souligne que cette séquence est une déclaration d’une infirmière à un support médiatique durant la période d’arrêt du travail du complexe chirurgical relevant de l’hôpital Ar-Razi et n’a aucun lien avec la conjoncture que connaît le pays.

La direction du Centre hospitalier exprime son étonnement quant à l’exploitation par certains supports médiatiques de cette conjoncture et la diffusion de déclarations anciennes qui n’ont nullement de relations avec la situation épidémiologique que connaît le pays, ajoute la même source.

Elle se réserve, par ailleurs, le droit de poursuivre en justice quiconque qui portera atteinte à la notoriété de l’établissement, faisant savoir que le parquet sera avisé des faits liés à ce sujet pour prendre les mesures nécessaires et entamer la poursuite judiciaire.