ban600

Démission du ministre portugais de la Défense suite à une affaire de vol d’armes

Démission du ministre portugais de la Défense suite à une affaire de vol d’armes

Le ministre portugais de la Défense, José Alberto Azeredo Lopes, a présenté vendredi sa démission du gouvernement, suite à une affaire de vol d'armes d’un dépôt militaire.

Azeredo Lopes a justifié sa décision en disant vouloir éviter que les Forces armées portugaises soient "affaiblies par les attaques politiques dont il fait l’objet", selon sa lettre de démission, remise au Premier ministre Antonio Costa, rapportent des médias locaux.

"Je démens catégoriquement avoir été informé d'une quelconque opération de dissimulation visant à protéger le ou les auteurs du vol", a-t-il déclaré.

Plusieurs responsables de la police militaire judiciaire et de la gendarmerie ont été interpellés fin septembre, soupçonnés d'avoir organisé le recouvrement du matériel de guerre avec les auteurs du vol, qui ont ainsi pu échapper aux autorités.

→ Lire aussi : Démission de Nikki Haley, l’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU

Un des responsables de la police judiciaire militaire aurait affirmé, lors de son interrogatoire, que le ministère de la Défense avait reçu un rapport décrivant l'opération montée pour retrouver le matériel, selon la presse locale.

Fin juin 2017, des inconnus avaient pénétré dans un dépôt d'armes de l'Armée de terre portugaise à Tancos, au centre du pays, et y avaient dérobé 150 grenades à main, 44 roquettes antichar, 18 grenades lacrymogènes et 1.450 cartouches.

Suite à cette affaire, un nouveau Directeur général de la police judiciaire militaire, Paulo Manuel José Isabel, a été nommé récemment en remplacement de l'ancien responsable, Luis Vieira, qui a été arrêté et mis en détention avec d’autres personnes civiles et militaires.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :