Driss Marrakchi : « Il y a toujours des opportunités à saisir malgré la situation difficile »

Aller chercher les clients là où ils sont en misant sur le potentiel de développement d’une région en plein essor, c’est le pari qu’a tenté La Continentale en inaugurant, ce 29 octobre, un showroom à Dar Bouazza, le premier en son genre. MAROC DIPLOMATIQUE a rencontré Driss Marrakchi, PDG du groupe qui nous a expliqué son positionnement.

Entretien

MAROC DIPLOMATIQUE : Pourquoi un showroom à Dar Bouazza ?

Driss Marrakchi : Dar Bouazza est en train de devenir une ville à part entière avec tout le développement qu’elle connaît. Nous comptons aujourd’hui pratiquement près de 300.000 résidants si l’on se fie au nombre de compteurs d’électricité installés. Et puis aujourd’hui, toutes les grandes enseignes s’installent à Dar Bouazza (Carrefour, Mr. Bricolage, Mc Donald…). C’est également une volonté de La Continentale d’être le premier concessionnaire à s’installer ici. Cela nous permet d’être proches d’une clientèle qui est notre cœur de cible et qui consomme aussi bien les Fiat 500 que le 4×4 Jeep Wrangler, par ailleurs parfaitement adapté aux surfeurs, en passant par l’Alfa Romeo Giulietta. Nous avons donc saisi l’opportunité quand elle s’est présentée et avons choisi ce site. Nous faisons également le pari qu’il y a des opportunités à saisir, et ce, malgré ces périodes un peu difficiles que nous connaissons.

MD : Pourtant, acheter une voiture semble ne pas être le premier réflexe en période de crise, on aura plutôt tendance à épargner et thésauriser…


D.M : Nous remarquons aujourd’hui que l’automobile devient un élément de sécurité. Au lieu de prendre des transports en commun, les gens optent pour l’achat d’un véhicule pour se sentir en sécurité lors de leurs déplacements. Dans la situation actuelle, comme nous avons une gamme très large qui couvre aussi bien les petits prix que les moyens et même ceux un peu plus importants, nous nous adressons à tout le monde. Sans compter que nous avons pu négocier avec des organismes de crédits des offres de financements intéressantes. Je tiens à annoncer ici que nous avons même créé notre filiale de location longue durée (El Hourria LLD) qui permet aussi d’offrir des solutions aux clients, qu’ils soient entreprises, professions libérales ou même particuliers. In fine, nous souhaitons que n’importe quel client qui rentre chez nous puisse trouver une solution grâce aux offres innovantes que nous avons mises en place. Et puis vous savez, il y a peut-être une baisse des ventes au centre de Casablanca à cause de la crise Covid, mais nous faisons le pari qu’en ouvrant un troisième site sur Dar Bouazza cela nous aidera à compenser un peu.

MD : Quel est le montant de l’investissement consenti pour ce showroom ?

D.M : L’enveloppe globale de l’investissement avoisine les 15 millions de dirhams pour un site magnifique sur 1.600 m2 de showroom avec une offre de service de réparation répondant aux exigences et aux normes du constructeur FCA.

MD : C’est le troisième showroom de la Continentale à Casablanca, vous êtes présents sur d’autres villes ?


D.M : Non, pour le moment uniquement Casablanca centre et Casablanca sud.

MD : Comment s’est comportée votre activité en 2020 ?

D.M : Nous avions bien démarré l’année en janvier et février avant que l’effet confinement ne nous rattrape en mars-avril-mai. La reprise s’est faite par la suite pour tout le monde, que ce soit pour le réseau FCA ou pour les autres marques. Je pense que nous avons eu une reprise en exponentielle. Juillet et août ont donc été de très bons mois en termes d’activité, septembre aussi d’ailleurs. La reprise était telle que cela s’est fait ressentir puisque nous avons connu quelques ruptures de stock. Nous travaillons donc en flux tendu, les voitures qui arrivent sont vendues sur bon de commande.

MD : Il n’y a pas eu un problème d’approvisionnement ?


D.M : Ce n’est pas vraiment un problème d’approvisionnement. Je pense qu’il y a eu des retards de production pendant le confinement parce que les usines se sont arrêtées pendant trois mois ainsi que pendant 15 jours en août. Et puis il faut savoir aussi qu’à part la chaine d’assemblage, il y a aussi l’activité des pièces détachées. Les usines qui fabriquaient ces pièces ont également pris du retard. En ce sens, 2020 se profilait comme une année difficile avec des prévisions catastrophiques qui évoquaient -45%, voire -50% de baisse. Finalement, la reprise nous a permis de sauver les meubles et je pense qu’on finira l’année à -20%, ce qui est déjà très bien compte tenu de la situation. En espérant bien sûr que les voitures soient disponibles d’ici la fin de l’année.

MD : Quelles sont vos ambitions ?

D.M : Nous croyons beaucoup dans les produits du constructeur FCA. Fiat, Alfa Romeo et Jeep sont vraiment de belles marques et de beaux produits. À partir de là, nous sommes confiants sur le côté distribution et je pense que nous avons de la marge de manœuvre dans le marché pour que ces marques-là, et donc le groupe, se retrouvent dans le classement des 4 premiers.

MD : Vous êtes actuellement à quelle place ?


D.M : Aujourd’hui le classement est séparé entre les différentes marques, mais je pense qu’on devrait atteindre, à fin 2021, 10% de parts de marché. Mais vous savez, sur ce marché, ce n’est pas juste la course aux parts de marché qui compte, ce qui est intéressant pour le concessionnaire, en plus bien sûr de vendre des produits et faire du business, c’est de rendre un service de qualité et de proposer des produits de qualité, des solutions de mobilité et des financements de qualité. Le client marocain est un client connaisseur et exigeant et nous prenons justement ça en compte à La Continentale afin d’apporter les meilleures réponses aux besoins du client.

MD : À voir votre appétit, assisterions-nous à une prochaine inauguration avant la fin de l’année ?

D.M : Nous travaillons toujours sur notre développement et il y aura de belles surprises que nous réservons à nos clients.