A LA UNESport

Eliminatoires pour la coupe du monde : le match Brésil-Argentine suspendu pour infraction sanitaire liée à la pandémie

Le match entre le Brésil et l’Argentine, comptant pour la 6e journée des éliminatoires sud-americaines pour la coupe du monde Qatar-2022, a été suspendu pour une prétendue infraction sanitaire commise par 4 joueurs de l’Albiceleste.

L’arbitre vénézuélien Jesús Valenzuela et les commissaires du match ont officialisé la suspension du match par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), ce dernier ayant informé la FIFA, qui chapeaute les éliminatoires de la Coupe du monde.

L’Argentine a décidé de retirer son équipe après que les procureurs de l’Agence nationale de surveillance sanitaire (Anvisa, régulateur) du Brésil ont pris d’assaut, dimanche, le stade Neo Química Arena de Sao Paulo, après 5 minutes de jeu, en raison de la plainte selon laquelle 4 joueurs argentins qui évoluent en Premier League avaient fourni de « fausses informations ».

La réaction de l’équipe visiteuse a été de s’enfermer dans son vestiaire, tandis que les délégués de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) ont retiré l’ensemble du corps arbitral pour chercher une solution à la situation.

S’exprimant lors de l’émission de la chaîne de télévision brésilienne Globo, le président d’Anvisa, Antonio Barra Torres, a expliqué que la délégation argentine avait été informée que les 4 joueurs devaient rester isolés dans l’hôtel et que lorsque des agents de la police fédérale sont allés vérifier, ils étaient partis pour le stade.

« C’était une manifestation du non-respect des directives. Lorsque les procureurs et les agents de police sont allés vérifier l’hôtel, ils ont été informés que les joueurs étaient partis (pour le stade)« , a déclaré Barra Torres, également Contre-amiral de la Marine.

→ Lire aussi : Éliminatoires Mondial 2022 : L’avion transportant les Lions de l’Atlas a quitté Conakry

Dans les images télé, après que l’équipe visiteuse se soit enfermée dans les vestiaires, le capitaine Lionel Messi a été vu de retour sur le terrain et s’adressant à Neymar, son homologue brésilien et partenaire du Paris Saint Germain français, et à Dani Alves, avec qui il a joué au FC Barcelone.

Selon Globo, Messi a dit à Neymar, Dani Alves, l’entraîneur local Tite et le défenseur Marquinhos, son partenaire au Paris Saint Germain qu’il n’était pas concerné, car il a été expulsé et que l’Argentine ne reviendrait pas sur le terrain si les 4 joueurs ne pourraient pas jouer.

Quelques heures avant le match, Anvisa a demandé à la police fédérale brésilienne l’isolement ou l’expulsion immédiate de 4 footballeurs argentins qui, selon l’entité, ont menti aux autorités de l’immigration.

L’instance a indiqué dans un communiqué, sans citer de noms, avoir demandé aux autorités civiles la « mise en quarantaine obligatoire ou leur retour immédiat dans le pays d’origine » des footballeurs, après avoir détecté « un non-respect des règles sanitaires du pays et la présentation de fausses informations ».

Les joueurs en question sont Emiliano Martínez et Emiliano Buendía (Aston Villa) et Cristian Romero et Giovani Lo Celso (Tottenham), qui, après avoir joué la semaine précédente avec leurs clubs londoniens, se sont rendus en Amérique du Sud pour rejoindre l’équipe argentine.

Les 4 joueurs ont contribué jeudi à la victoire de l’Argentine par 1-3 à Caracas sur le Venezuela. Ils ont voyagé ensuite avec toute la délégation argentine à Sao Paulo, où ils allaient affronter le Brésil ce dimanche.

La réglementation sanitaire brésilienne actuelle exige que les personnes qui ont séjourné au Royaume-Uni, en Inde et en Afrique du Sud au cours des 14 derniers jours doivent se conformer à une quarantaine obligatoire.

En attendant une décision sur le match, le Brésil mène les éliminatoires sud-américaines avec 21 points, suivi par l’Argentine également invaincue, avec 15 points.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page