A LA UNEMonde

Essais nucléaires : Macron reconnaît “une dette” de l’Etat envers la Polynésie française

L’Etat a une “dette” envers la Polynésie française pour les essais nucléaires réalisés de 1966 à 1996 dans le Pacifique, a déclaré le président français Emmanuel Macron, mardi à Papeete (mercredi matin à Paris).

La nation a une dette à l’égard de la Polynésie française. Cette dette est le fait d’avoir abrité ces essais, en particulier ceux entre 1966 et 1974, dont on ne peut absolument pas dire qu’ils étaient propres“, a-t-il affirmé au terme d’une visite de trois jours dans la Polynésie française.

J’assume et je veux la vérité et la transparence avec vous“, a souligné le chef de l’Etat français dans un discours devant les responsables polynésiens, en affirmant que les victimes de ces essais devaient être mieux indemnisées.

La France a procédé dès 1966 pendant 30 ans en Polynésie française à 193 essais nucléaires, d’abord atmosphériques, puis souterrains. Le dernier a eu lieu le 27 janvier 1996 après la décision du président Jacques Chirac de reprendre les tirs malgré le moratoire décidé trois ans plus tôt par son prédécesseur, François Mitterrand, selon les médias de l’hexagone.

Trop longtemps l’Etat a préféré garder le silence sur ce passé“, a ajouté le président de la république, ajoutant que “les archives seront ouvertes” sous conditions.

Elles seront ouvertes sauf lorsqu’elles peuvent fournir des informations qu’on appelle proliférantes, c’est-à-dire qui mettraient notre dissuasion en risque, pour le reste elles seront ouvertes“, a-t-il expliqué.

Côté économie, Emmanuel Macron a annoncé un prêt de 300 millions en appui aux investissements, notamment pour développer la compagnie aérienne Air Tahiti Nui, ainsi que de nouvelles mesures de défiscalisation.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page