Exercices militaires russo-turcs au large de la mer Noire

Exercices militaires

La Russie et la Turquie ont organisé des exercices militaires conjoints au large de la mer Noire marqués notamment par des simulations de détection et de désactivation de mines, selon l’unité de la flotte de la mer Noire russe (BSF).

Ces exercices de types PASSEX ont mobilisé des navires de la base militaire Novorossiisk de la flotte de la mer Noire, composés du patrouilleur Vasily Bykov et du dragueur de mines Valentin Pikul ainsi que le navire Burgzada et le dragueur de mines turcs, relève le responsable de communication de l’unité BSF, Alexey Rulev.

→ Lire aussi : La Russie et la Chine comptent mettre en place un système de surveillance satellitaire du trafic routier

Les exercices ont porté sur des scénarios de danger potentiel de mines, relève le responsable, ajoutant que les marins turcs étaient stationnés dans le port de Novorossiisk du 06 au 08 mars dans le cadre de l’exercice national Blue Fatherland-2019.

Les manœuvres russo-turques s’inscrivent dans le cadre de l’une des étapes du Blue Fatherland 2019 qui comprenait la visite par les forces marines turques d’un port étranger, souligne la même source.