Facebook menace d’empêcher le partage d’articles en Australie

Facebook

Le réseau social Facebook a menacé mardi d’empêcher les utilisateurs et les médias australiens de partager des articles en cas d’adoption du projet de loi visant à contraindre les géants du numérique à rémunérer les contenus fournis par les organes de presse.

Les Australiens ne pourront ainsi plus relayer sur Facebook ou Instagram des informations nationales ou internationales, a indiqué la firme américaine, affirmant que cette décision est “la seule manière de se protéger” contre une conséquence qui défie toute logique.

Canberra a dévoilé fin juillet un projet de “code de conduite contraignant” qui obligerait les géants qui dominent l’internet, au premier rang desquels Google et Facebook, à rémunérer les médias australiens, en grandes difficultés financières, pour leurs contenus.

Cette proposition de loi “méconnaît la dynamique de l’internet et causera des dommages aux organes de presse que le gouvernement tente de protéger”, a affirmé Will Easton, directeur général de Facebook dans la région.

Il a également accusé le gendarme australien de la concurrence (ACCC) d’avoir “ignoré des faits importants” lors du processus de consultation qui a pris fin lundi.


Le projet de loi australien, qui devrait être adopté cette année, vise dans un premier temps les deux plus riches et puissantes firmes de la tech, Facebook et Google, mais pourrait à long terme s’appliquer à n’importe quelle plateforme numérique.