AccueilA LA UNEFatima Zahra Mansouri redoute un “effondrement” du PAM
Fatima-Zahra-El-Mansouri-

Fatima Zahra Mansouri redoute un “effondrement” du PAM

Par Saad Bouzrou 

Le parti authenticité et modernité (PAM) est plongé ces derniers jours dans un cafouillis total. Les décisions de son secrétaire général, Hakim Benchamach, alimentent les guerres intestines en son sein et ne passent pas à côté de la présidente de son Conseil national, Fatima Zahra Mansouri, qui vient de peindre un tableau sombre du parti du tracteur.

Les récents soubresauts qui ont frappé l’enceinte du PAM ne sont pas au goût de la présidente du Conseil national du parti, Fatima Zahra Mansouri, qui, dans un communiqué publié mercredi 29 mai, a réagi pour alerter sur le danger d’une mauvaise appréciation des dysfonctionnements qui frappent le parti : «Depuis un certain temps, la situation organisationnelle de notre parti connaît des agitations malsaines, qui ont entraîné des décisions et des comportements négatifs qui peuvent conduire inévitablement, s’ils ne sont pas résolus avec sagesse et maturité, à l’effondrement du parti», a-t-elle écrit.

La jeune avocate dénonce également la «course au pouvoir sans conscience de l’appartenance collective au parti», le «dépassement des appareils du parti», «l’abus du pouvoir», «le gel arbitraire des fonctions», ou encore le recours à la «diffamation et à des accusations futiles». Une «série d’erreurs» qui ont plongé le parti dans une crise sans précédent ces derniers jours.

→Lire aussi : Crise au PAM : Akhchichine se fait éjecter par Benchamach

Cet exposé arrive à point nommé après la décision de Benchamach de limoger son vice-secrétaire général du parti, Ahmed Akhchichine, à cause d’une pile de motifs dont, entre autres, le non-respect des engagements et la participation à un «putsh» contre la légitimité démocratique du parti. En effet, l’actuel président de la chambre des conseillers reproche à l’ancien ministre de l’Education nationale de «ne pas respecter l’engagement vis-à-vis de la direction du parti chargée de reformuler et d’élaborer la feuille de route présentée par le secrétaire général».

Et il ajoute que ce dernier est «intervenu directement dans l’avortement de l’initiative –incluse dans l’accord du 5 janvier- d’organiser un symposium national consacré à la commémoration du onzième anniversaire de «mouvement de tous les démocrates».

Rappelons dans ce sens qu’Akhchichine a signé un communiqué rejetant les décisions prises par Benchamach contre l’élection de Samir Goudar à la tête du comité préparatoire du 4ème congrès du PAM, qu’il a qualifiée d’«illégale».

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :