Festival des musiques sacrées du monde de Fès : Un hommage aux femmes fondatrices

Le Festival des musiques sacrées du monde de Fès est de retour pour une 22ème édition.  C’est sous le thème « Femmes fondatrices » que cette manifestation aura lieu, du 6 au 14 mai  à Fès.

« Les femmes au Maroc ont toujours marqué de leurs empreintes l’histoire de leur pays et joué un rôle important dans son progrès, quelques exemples à travers le temps le traduisent éloquemment. Citons par exemple l’épouse de Moulay Idriss, Kenza El Awrabiya ou encore Fatima Al Fihria qui a fondé l’Université Al Quaraouiyne. Cette édition sera l’occasion pour rendre hommage aux Femmes Fondatrices à travers une création originale et des artistes venus de divers horizons », nous explique le Président de la Fondation de Fès & du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, Abderrafih Zouiten.

Egalement, le festival des musiques sacrées du monde de Fès rendra hommage à l’Inde. Et c’est ainsi qu’un programme riche et varié est programmé lors de cette édition.

L’ouverture du festival aura lieu dans le majestueux espace de Bab Al Makina qui accueillera « Un ciel plein d’étoiles », foisonnante création relatant les destinées de femmes légendaires, leurs rêves et combats au rythme des notes d’un grand orchestre.


Le lendemain, ce même espace offrira une création en guise de prélude à l’accueil que réserve cette manifestation à l’Inde.  Et du 9 au 12 mai, des jeunes prodiges des castes manghaniyars et langas, poètes et chanteurs du désert du Rajasthan rassemblés dans l’ensemble Chota Divana, présenteront un art vocal d’une rare beauté aux enfants d’écoles de Fès.

« Toujours enclin à faire découvrir de nouvelles pépites musicales venues des quatre coins du monde, le festival est devenu une véritable institution du genre à travers tout le continent africain depuis plus de 22 ans », nous confie Alain Weber directeur artistique.

Parmi les artistes qui seront présents lors de cette 22ème édition, on verra l’Iranienne Sahar Mohammadi, la Malienne Oumou Sangaré, Hindi Zahra, Christine Salem, Lamar ou encore l’étoile de la chanson arabe Samira Said. Au total, quelque 140 artistes venant d’une vingtaine de pays animeront les spectacles emblématiques de Fès.

La ville de Fès  se prêtera à l’image de l’hospitalité de ses habitants comme scène de son festival, J’nane Sbil, le complexe culturel Sidi Mohammed Ben Youssef, Dar Adyel, la salle de préfecture et bien d’autres sites accueilleront les artistes qui viennent de différentes régions et cultures du monde.


En plus des spectacles, les organisateurs vont organiser, du 7 au 9 mai, le « Forum de Fès ».   La première journée sera confiée au groupe l’Obs-Le Monde qui associera une pléiade d’intellectuels, femmes et hommes à une réflexion sur la thématique générale de l’édition « Les Femmes fondatrices’’. Les deux journées suivantes seront animées par le philosophes Yves Michaut,  et  le doyen de la faculté des sciences humaines de l’Université Euro-méditerranéenne de Fès, Mohamed Metalsi. Un hommage sera rendu à  la sociologue, Fatima Mernissi.

Notons qu’environ 700.000 festivaliers ont participé à la dernière édition.