Le Financial Times souligne la pertinence de l’initiative marocaine de formation des imams

Le Financial Times a mis en avant la pertinence de l’initiative marocaine de formation des imams pour combattre la radicalisation et promouvoir les valeurs d’un Islam modéré, ouvert et tolérant.

Dans son dernier article publié sur la stratégie marocaine de lutte contre le terrorisme, le journal a fait état de la disposition du Royaume de former des imams en Europe conformément au rite malikite, basé sur un Islam du juste milieu et prônant la modération et la tolérance.

Une telle formation permettra de contrecarrer l’idéologie obscurantiste propagée par les militants extrémistes et les mouvements jihadistes, a écrit le journal britannique.

Pour assurer cette formation religieuse ciblée, le Maroc a mis en place l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams et des morchidates. Cet institut accueille des étudiants, des imams marocains et étrangers, originaires de nombreux pays arabes, africains et européens.


Il permet aux étudiants de suivre une formation selon le rite malikite, prônant la pondération et la cohabitation avec les différentes cultures et les civilisations humaines.

Selon l’avis du directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) Abdelhak Khiame cité par le FT, les terroristes islamistes exploitent l’absence d’un encadrement institutionnel religieux approprié et en particulier la formation des imams selon le rite malikite, meilleur rempart contre les dérives extrémistes et l’approche dogmatique prônée par des groupes jihadistes. Plusieurs complots terroristes ont été déjoués en Europe (France, Espagne, Pays-Bas, Danemark…) grâce aux renseignements marocains, a dit M. Khiame au journal britannique, en faisant état d’une nouvelle stratégie pour surveiller les personnes d’origine marocaine qui se radicalisent en Europe.