France/Covid-19: l’Assemblée nationale vote le plan de relance économique

L'Assemblée nationale

L’Assemblée nationale a donné son feu vert, dans la nuit du lundi au mardi, au plan de relance économique de 100 milliards d’euros, proposé par le gouvernement afin de faire face aux répercussions économiques de la crise sanitaire du Covid-19.

“Bravo à tous les députés qui, au-delà de leur affiliation politique, ont voté la mission Relance du PLF2021 cette nuit”, s’est réjoui sur Twitter le ministre de l’Economie, des finances et de la relance, Bruno Le Maire.

Ce vote “permettra à notre pays de renouer avec son activité économique d’avant-crise. Un vote au service des Français, des entreprises et des salariés”, a-t-il relevé.

Le texte a été adopté à main levée avec le soutien de la droite Les Républicains. Un vote solennel de l’ensemble du projet de loi de finances 2021 est prévu le 17 novembre, avant son examen au Sénat, puis une adoption définitive par le Parlement au plus tard le 18 décembre, rapportent les médias de l’hexagone.

Sur les 100 milliards d’euros qui seront débloqués dans le cadre du plan de relance entre 2020 à 2022, 22 milliards de crédits seront consacrés en 2021 à l’écologie, à la compétitivité et à la cohésion des territoire, explique-t-on.


Dans le détail, 3 milliards d’euros de crédits seront accordés à la rénovation énergétique des bâtiments en 2021, alors que pour les énergies propres, la “Mission relance” prévoit 205 millions de crédits en vue de développer la “filière hydrogène vert”.

Concernant la compétitivité, il s’agit de 240 millions d’euros qui seront alloués en 2021 pour “sécuriser des approvisionnements critiques” et 205 millions pour la relocalisation de projets industriels.

Pour le volet cohésion, 5 milliards d’euros visent la “sauvegarde de l’emploi” et 4 milliards concernent les jeunes, notamment pour leur entrée dans la vie professionnelle.

( Avec MAP )