Hackcovid: la Tech marocaine se mobilise pour hacker le covid19! Plusieurs projets innovants lancés dès aujourd’hui!

Hackcovid

L’APEBI s’est mobilisée très tôt dans la lutte que mène notre pays contre le COVID-19 et ce à travers plusieurs initiatives destinées aux acteurs des technologies digitales, aux entreprises, et depuis peu, au plus grand nombre, en mettant les technologies digitales au service de la situation.

Parmi ces initiatives, l’appel à projets innovants HackCovid: Moroccan Tech Against Covid-19, lancé le 21 Mars dernier, a rencontré un franc succès! Un succès témoignant de la capacité des marocains à s’engager, à donner le meilleur, à réfléchir, à innover et à mettre en exergue des compétences uniques dont notre pays dispose au service d’une noble cause nationale. Cet esprit du don et de dépassement de soi, de solidarité et de résistance face à l’ennemi, le COVID-19, nous rend- à l’APEBI- fiers de soutenir et de croire en l’écosystème technologique marocain.

En effet, le premier batch a vu plus de 100 candidatures spontanées, issues de startups, de TPEs/PMEs, de groupes d’étudiants, d’écoles, d’universités, d’acteurs associatifs, d’experts locaux et issus de la diaspora, ce qui prouve la prise de conscience de ces jeunes et moins jeunes passionnés de technologie et leur état d’esprit orienté solutions.

Face à l’immense qualité des réponses, l’APEBI a mis en place, avec ses partenaires, un comité de sélection des projets retenus pour le batch 1 et il a été difficile de trancher face à autant de talents et de volonté. La sélection des projets s’est faite selon les priorités identifiées par les autorités et la nation et avons retenu les projets dont l’impact était le plus concret, pragmatique et actionnable à court terme. Nous voulons des réponses digitales à la crise maintenant ! La majorité des projets sont déployables dès aujourd’hui.

C’est ainsi que 17 projets (à consulter sur www.hackcovid.tech) ont été retenus sur les différents thèmes du challenge, à savoir: la solidarité, la sécurité, le sanitaire et l’économie de crise. Certains de ces projets aideront les autorités, d’autres les médecins, les associations ou encore nos concitoyens à pouvoir traverser plus sereinement cette période de crise et continuer à avoir des activités en phase avec leurs besoins tout en respectant les circonstances actuelles.

Dès le début, de grandes institutions nationales et internationales que nous avons sollicitées ont répondu positivement pour contribuer au succès de cette initiative, en participant selon leurs moyens, qu’ils soient d’ordre financier, expertise, médiatisation ou mise à disposition de ressources technologiques. Ainsi Le Groupe OCP, la Banque Mondiale, la CGEM, l’AUSIM, ADD, CNDP, INWI, IBM et Microsoft et de nombreuses autres institutions (à consulter ici) nous soutiennent à présent pour donner vie aux idées retenues.

l’Apebi met à la disposition des porteurs des projets 5 piliers d’accompagnement. 1- Financier, pour essayer dans la mesure du possible de couvrir a minima les coûts du projet. 2- Technologique, via des partenaires prêts à aider en provisionnant des ressources technologiques, humaines et matérielles. 3- Réglementaire: la CNDP met à la disposition de ces innovateurs et start-ups un accompagnement dédié pour les aider à innover dans la conformité. 4- Mentorship: chaque projet qui le souhaite sera accompagné par un mentor du réseau des meilleurs experts marocains dans le domaine pour aider les start-ups à faire avancer leur projet et naviguer toutes les difficultés. 5- Enfin, l’APEBI se chargera de la promotion et de la mise en relation entre porteurs de projets, autorités et corporations nécessaires à une adhésion des utilisateurs finaux aux projets qui les concernent.

Cet élan solidaire incroyable, de milliers de marocains au service de la nation, nous inculque beaucoup d’humilité. Et c’est pour cela que nous pensons à présent élargir le dispositif à plus grande échelle et sur des enjeux plus larges. Le virus ne connaît pas les frontières, l’APEBI non plus. L’Afrique regorge de talents prêts à le défendre, et c’est dans ce sens qu’une portée Africaine pour le HackCovid est en cours de préparation en partenariat avec les institutions africaines de la Technologie.