Huawei porte plainte contre les Etats-Unis pour piratage et blocage de ses ventes

Huawei porte plainte contre les Etats-Unis pour piratage et blocage de ses ventes

Le géant des télécoms chinois, Huawei, a annoncé jeudi qu'il porte plainte contre les Etats-Unis pour avoir interdit aux administrations américaines l'achat de ses équipements et services, ainsi que pour avoir piraté ses serveurs.

"Le Congrès américain n'a jamais pu fournir la moindre preuve pour justifier ses restrictions visant les produits Huawei. Nous sommes contraints de prendre cette action en justice en dernier recours", a indiqué dans un communiqué Guo Ping, un des responsables de l'entreprise.

→ Lire aussi : Face aux accusations américaines, Huawei invite les journalistes étrangers à visiter ses locaux

M. Guo, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse organisée au siège du groupe à Shenzhen (sud), a également accusé les Etats-Unis d'avoir piraté des serveurs de Huawei et volé des courriels.

Numéro deux mondial des smartphones, Huawei a entamé 2019 avec une énergique campagne de communication destinée à contrer les accusations de Washington, selon qui les équipements télécoms du groupe pourraient être infiltrés par Pékin.

Les Etats-Unis ont interdit à l'entreprise de participer au déploiement de la 5G sur le sol américain. Et ils poussent leurs alliés occidentaux à prendre des mesures similaires.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :