Inde : Décès de 107 nouveau-nés dans un hôpital public en l’espace d’un mois

nouveau-nés

Quelque 107 nouveau-nés sont décédés en l’espace d’un mois dans un hôpital public à Kota dans l’Etat indien de Rajasthan, suscitant une grande indignation dans le pays.

Selon le ministère indien de la Santé, les deux derniers décès ont eu lieu samedi, après quoi le parti de l’opposition du Congrès qui dispose de la majorité dans le gouvernement de l’Etat, a convoqué une réunion des hauts dirigeants du parti pour identifier les causes et mettre fin à l’hémorragie des décès.

Un comité d’investigation formé par le gouvernement de l’État de Rajasthan a indiqué que certains équipements médicaux de l’hôpital conçus pour les nouveau-nés sont défectueux, y compris les appareils d’oxygénation dans l’unité de soins intensifs.

→ Lire aussi : Quelque 67.385 nouveau-nés auraient vu le jour en Inde au 1er janvier 2020

Il s’agit également, selon le comité, de la vague du froid extrême qui a affecté l’état de santé vulnérable des nourrissons, dont plusieurs sont décédés par hypothermie en l’absence des soins nécessaires.


Le comité a aussi pointé du doigt le laxisme du staff médical et administratif et a demandé au ministre en Chef de l’Etat, Ashok Gehlot et au ministre de la Santé de prendre en urgence les mesures nécessaires.

La Commission nationale pour la protection des droits de l’enfant et la Commission nationale des droits de l’homme ont appelé le gouvernement à “prendre des mesures en urgence pour limiter les dégâts humains et à identifier les responsables de ce drame”.