Installation du nouveau Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

Installation du nouveau Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, accompagné du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a présidé, mercredi à Laâyoune, la cérémonie d’installation de M. Abdeslam Bekrate, que SM le Roi Mohammed VI a nommé nouveau Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre a transmis à la population la Haute sollicitude dont le Souverain entoure cette région, comme en témoignent les nombreuses visites royales effectuées à cette partie du Royaume et la volonté de SM le Roi de faire de Laâyoune-Sakia El Hamra un pôle de développement reflétant la place de choix qu’elle occupe au niveau national.

M. Laftit a également évoqué les défis auxquels fait face le Royaume en matière de mise en œuvre des réformes d’envergure et de soutien à la dynamique de développement national, notant que le Maroc continue de progresser en toute confiance au service des citoyens et pour une meilleure gestion de leurs affaires, sous le leadership de SM le Roi.

Tout en soulignant que les provinces du Sud constituent un chantier phare dans le cadre de la mise en œuvre du choix de "la régionalisation avancée", le ministre a mis en avant les réalisations politiques et socio-économiques accomplies au niveau de la région à la faveur de l’application de ce concept.

Ces progrès s’appuient, a-t-il poursuivi, sur la mise en œuvre du principe constitutionnel de "la libre gestion" qui a donné lieu à une nouvelle génération de collectivités territoriales et à l'émergence des élites locales élues qui procèdent à la gestion de leurs propres affaires dans le cadre de la démocratie, du respect des spécificités locales, de la sécurité et de la stabilité dont jouit le Maroc.

Il a en outre insisté sur l’urgence d’accélérer la mise en application du plan de régionalisation avancée, relevant la nécessité de l’adhésion des diverses parties prenantes, ainsi que de l’engagement de toutes les forces vivantes et des instances sociales en faveur de la réalisation de ce grand chantier, tout comme de l’accompagnement de ses différentes phases à travers la mobilisation dans un esprit de responsabilité.

Sur la même lignée, M. Laftit a mis en exergue la complémentarité entre le processus de régionalisation avancée et l’application du modèle de développement des provinces du Sud qui place le citoyen au cœur des priorités, rappelant le discours prononcé par SM le Roi à l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de la Glorieuse Marche Verte.

Il a indiqué, à ce propos, que la concrétisation des plans de développement dans les provinces du Sud avance à grands pas d’une année à l’autre, faisant remarquer que les différents départements concernés s’emploient à la réalisation des projets inscrits dans le cadre des contrat-programmes relatifs à chaque région, signés sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI.

D’autre part, le ministre a souligné les succès diplomatiques réalisés par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et dont le dernier en date a été l’adoption par le Parlement européen des accords agricole et de pêche entre le Maroc et l’Union européenne.

→ Lire aussi : SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs au niveau des administrations territoriale et centrale

Il a fait observer que ces accords couvrent l’ensemble du territoire du Royaume, ce qui représente une reconnaissance claire de l’unité du territoire national et du fait que toutes ses parties sont traitées à pied d’égalité au niveau international.

Il s'agit aussi, a précisé M. Laftit, d’une reconnaissance des efforts de développement déployés par le Maroc dans les provinces du Sud, ainsi que de la poursuite de la débâcle de la thèse séparatiste et de la pertinence de la position légitime du Royaume fondée sur les vérités historiques, géographiques, religieuses et légales "confirmant notre appartenance à la même patrie".

Sur un autre registre, M. Laftit a noté que les grandes aspirations du Maroc vont de paire avec le poids de la responsabilité qui incombe aux walis et gouverneurs pour garantir l’efficacité et l’efficience des différents services administratifs, en veillant à la convergence des programmes nationaux, en application des Hautes Orientations Royales dans ce domaine, ajoutant que l’intérêt de la région impose à l’ensemble des intervenants, dont les élus, la société civile et le secteur privé, de travailler selon un esprit de coopération fructueuse et constructive, loin des calculs et intérêts étriqués.

Le ministre a rappelé, dans le même contexte, les dispositions de la Charte nationale de décentralisation administrative qui consacre le rôle du wali de la région en matière de bonne conduite des activités des départements décentralisés, en assurant la convergence et l’harmonie de leurs programmes et projets.

Il a en outre évoqué la réforme des Centre d’investissements régionaux, axée sur la mise à niveau de leurs outils et mécanismes de travail pour les rehausser au rang d’institutions publiques dont le conseil d’administration est présidé par le wali de la région et les ériger en un acteur clé et outil efficace pour promouvoir l’investissement et l’initiative privée, dans la perspective de faire du "Maroc des régions" une locomotive du développement et un espace de réduction des disparités territoriales.

La mission de préservation de l’ordre public, de la sécurité des citoyens et de leurs biens demeure au centre des priorités de la responsabilité territoriale, a-t-il dit, mettant en exergue les efforts déployés sur le plan sécuritaire qui font du Maroc un modèle à suivre dans un contexte régional semé de dangers.

M. Laftit a aussi appelé le nouveau wali à l’activation des mécanismes de coordination entre les différents services de sécurité et à renforcer au maximum la vigilance dans le cadre d’une gouvernance sécuritaire anticipative fondée sur le réalisme, l’efficacité et l’efficience.

Par ailleurs, le ministre a mis en relief le grand patriotisme de la population de la région qui a été toujours attachée au glorieux Trône Alaouite et à son appartenance enracinée et historique à l’Etat marocain, qu’elle ne cesse d’affirmer surtout face aux tentatives visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume et à son processus de développement.

Il a également loué les efforts des Chioukhs et notables des tribus sahraouies, ainsi que des élus et acteurs de la société civile pour l’encadrement des citoyens et la défense de l’intégrité territoriale du Royaume.

M. Laftit a relevé, dans le même cadre, le rôle des Forces Armées Royales dans les provinces du Sud, des autorités locales, des agents de forces publiques, dont la Sûreté nationale, la Gendarmerie Royale, les Forces Auxiliaires, la Protection civile, pour leurs efforts continus et leur mobilisation au service de la population et de l’intérêt général.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :