A LA UNESociété

Journée mondiale de la télévision : Que signifie cet événement ?

Le dimanche 21 novembre  2021, le monde célébrait la journée mondiale de la télévision. Alors que la télévision au Maroc fait face aux effets de la transition numérique et la concurrence du streaming, les habitudes de consommation des offres et des programmes télévisuels ont été chamboulées, notamment à cause de la crise de la covid-19.

La Journée mondiale de la télévision a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1996, date à laquelle s’est tenue le premier Forum mondial sur la télévision. Cette occasion a pour objectif d’encourager des échanges mondiaux et des programmes se concentrant sur la paix, la sécurité et le développement économique, social et culturel.
Selon l’Organisation des Nations Unies, « la journée mondiale de la télévision de dimanche est l’occasion de se concentrer sur le rôle important que les médias peuvent jouer pour aider le #fightracisme, notamment en évitant les stéréotypes, en représentant la diversité, en donnant la parole aux minorités, en interdisant les discours de haine, etc ».
Pour le Maroc, la télévision et le changement des tailles des écrans ont impacté les habitudes de consommation. Ce média, comme tous les autres supports, radios, agences de press, etc, a pour principal objectif de satisfaire son audience, fortement touchée par les transformations technologiques.
A la fin 2019, le paysage audiovisuel national comptait une offre publique regroupant dix services télévisuels, à savoir trois télévisions généralistes à vocation nationale (Al Aoula, 2M et Tamazighit), une télévision généraliste à vocation régionale (Laâyoune) et six télévisions thématiques (Arriyadiya, Arrabiâ, Assadissa, Aflam, Tamazight et Al-Maghribiya).
Il y a également une offre privée constituée de quatre télévisions (Chada TV et Medi 1 TV – déclinée en trois télévisions : Medi 1 TV Arabic, Medi 1 Tv Maghreb et Medi 1 TV Afrique -).
S’agissant de la consommation de ce média, le « terminal de télévision » reste l’équipement le plus répandu dans les foyers. 97.6% d’entre eux confirment avoir au moins un poste de télévision dont 26.7% déclarent détenir un terminal de télévision connectable, d’après les résultats 2019 de l’enquête réalisée annuellement par l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications sur les usages des technologies de l’information et de la communication.
En ce qui concerne la production télévisuelle nationale, la contribution au développement du paysage audiovisuel national par les services télévisuels s’est élevée à 585,70 millions de dirhams, en 2019, en dehors des journaux télévisés, contre 747 millions en 2018.
Pour rappel, le projet « Média Holding Public » a été amorcé, en mai dernier, comprenant la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), 2M et Medi1TV, sous l’égide de la SNRT. Ce nouveau pôle public marocain vise à développer une nouvelle offre pour la production nationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page