A LA UNEMaroc

La décision royale de faciliter le retour des MRE au pays, un geste humanitaire profondément significatif

La décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’ouvrir les frontières aux membres de la Communauté marocaine résidant à l’étranger (MRE) et de faciliter leur retour au pays à des prix raisonnables, est un geste humanitaire profondément significatif, a souligné le président de la Chambre des représentants, M. Habib El Malki.

S’exprimant lors d’une réunion, lundi, du bureau de la Chambre des représentants, le président de l’institution législative, Habib El Malki, a mis en relief l’événement important qui a marqué la scène nationale relatif aux Marocains du monde et la décision humanitaire profondément significative prise par Sa Majesté le Roi d’ouvrir les frontières aux membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger d’adresser Ses hautes instructions aux autorités compétentes dans le domaine de transport afin de faciliter leur retour à la patrie à des prix raisonnables, et d’assurer aussi leur accueil dans des conditions confortables.

Cette décision, note M. El Malki, a été reçue avec beaucoup de considération et de fierté par les membres de la communauté marocaine et leurs familles, indique un communiqué de la Chambre des représentants publié à l’issue de cette réunion.

Le Président de la Chambre des représentants, ainsi que les membres du Bureau ont saisi cette occasion pour réitérer leur fierté des sentiments patriotiques élevés des Marocains du monde, leur patriotisme et leur attachement à l’intégrité territoriale du pays et aux constantes de la Nation.

Ces sentiments ont été traduits par les Marocains du monde à de nombreuses reprises, à travers lesquelles ils ont fait montre de leur attachement à leur patrie et leur mobilisation pour la défense de ses causes légitimes.

→ Lire aussi : Renforcement de la communication autour de l’orientation et de l’accompagnement administratif des MRE

Le bureau de la Chambre des représentants a examiné lors de cette réunion d’autres points relatifs aux travaux de contrôle parlementaire, législatif ainsi qu’au programme de travail de la Chambre.

S’agissant de l’action de contrôle, le Bureau de la Chambre des représentants a fixé l’ordre du jour de la séance plénière des questions orales du lundi 28 Juin et y a inscrit les questions sociales et d’infrastructures, ajoute le communiqué.

Concernant la présentation du bilan d’étape de l’action gouvernementale, conformément aux dispositions de l’Article 101 de la Constitution, le Bureau a décidé de tenir deux séances plénières à ce sujet: la première le mardi 6 juillet à 10h00, au cours de laquelle le Chef du Gouvernement présentera le bilan d’étape, alors que a deuxième prévue le mardi 13 juillet, elle sera consacrée à la discussion.

Pour ce qui est de l’action législative, le Bureau de la Chambre a décidé la tenue mardi 22 juin à 15h30, d’une séance plénière qui sera consacrée à l’examen et au vote de projet de loi relatif au microfinancement; projet de loi édictant des mesures spéciales relatives à la commercialisation directe des fruits et légumes dans le cadre de l’agrégation agricole; projet de loi relatif à l’arbitrage et à la médiation conventionnelle et d’une proposition de loi relative aux crèches privées et autres textes finalisés.

Par ailleurs, le Bureau a été informé et a soumis à la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville, le projet de loi N°57.19 relatif au régime des biens immobiliers des collectivités territoriales.

Au sujet des travaux de la commission chargée des pétitions et des motions en matière législative, le Bureau indique avoir été informé du bilan d’action de ladite commission, ainsi que des résultats de ses travaux concernant la modification des deux propositions de loi organique relatives aux pétitions et motions.

Il s’agit d’un amendement qui porte sur des dispositions fondamentales visant à assouplir les conditions requises pour le dépôt des pétitions et des motions, outre l’ajout de nouvelles dispositions qui trouvent leur essence dans l’expérience que la Chambre a accumulée au niveau interne et à travers des expériences comparées.

Le Bureau de la Chambre a également passé en revue la cadence de travail des commissions permanentes et l’avancement de leurs travaux, et a décidé de programmer une deuxième séance législative le lundi 28 juin pour l’examen et le vote des projets et propositions finalisés.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page