ban600

Lancement à Helsinki du groupe des ambassadeurs africains accrédités en Finlande

Lancement à Helsinki du groupe des ambassadeurs africains accrédités en Finlande

 Le groupe des ambassadeurs des Etats africains accrédités en Finlande a été lancé, mercredi à Helsinki, lors d’une grande cérémonie à laquelle ont pris part plusieurs responsables finlandais, dont la présidente du Parlement, Mme Paula Risikko. 

"Depuis longtemps, nous avons tous pour objectif de créer un cadre institutionnalisé pour la coordination des activités des ambassadeurs africains en Finlande", a souligné l’ambassadeur du Maroc à Helsinki, M. Mohamed Ariad, dans une allocution au nom des chefs de missions diplomatiques des Etats du continent accrédités dans le pays nordique. "Il était temps pour nous de mettre en place ce cadre, qui, nous l'espérons, servira également de mécanisme de consultation régulière avec nos amis finlandais pour encourager les moyens de promouvoir des relations plus étroites entre la Finlande et l'Afrique", a relevé M. Ariad, également doyen des ambassadeurs africains.

Cet évènement, a-t-il poursuivi, coïncide avec la célébration du cinquante-cinquième anniversaire de la Journée de l'Afrique, qui commémore la création, le 25 mai 1963, à Addis-Abeba, de l'Organisation de l'unité africaine (maintenant connue sous le nom de l'Union africaine).

"Depuis lors, les Africains n'ont jamais cessé de rêver d'une Afrique unie, stable et prospère", a fait remarquer le diplomate, pour qui la célébration de cette journée constitue "un moment de réflexion, d'évaluation et d'analyse des réalités actuelles de notre continent, ainsi que des perspectives d'avenir".

>>Lire aussi : Le Finlandais Fortum installera le plus grand système solaire de toiture en Europe du Nord

A ce propos, il a rappelé que le sommet de l'Union africaine (UA), tenue en janvier, a consacré 2018 à l'Année africaine de la lutte contre la corruption, ajoutant qu’au cours des dernières décennies, l'Afrique s'est irréversiblement engagée sur la voie de changements profonds. 

"Les États africains sont devenus plus attachés à l'approfondissement de la démocratie, de la paix, de la stabilité sociale, politique et économique. Des millions d'hommes et de femmes africains jouissent de plus de liberté, de plus grandes opportunités économiques et d'une plus grande sécurité qu'auparavant", a fait observer l’ambassadeur, affirmant que l'Afrique a acquis plus de visibilité sur la scène internationale grâce à ces réalisations. "Cependant, nous sommes pleinement conscients que l'Afrique est toujours confrontée à de multiples défis: l'éradication de la pauvreté et l'inégalité sociale, l'amélioration de l'éducation, la gestion des migrations, la lutte contre le changement climatique, sont quelques-unes des questions à résoudre", a-t-il constaté.

L'Afrique déploie de grands efforts en vue de relever ces challenges à la faveur d'initiatives locales, fondées sur l'esprit de solidarité et la coopération Sud-Sud, a fait savoir le diplomate, relevant toutefois qu’il existe des problèmes mondiaux aux implications beaucoup plus vastes qui nécessitent une réponse collective de tous les partenaires du continent, en particulier des voisins européens. 

"Ici aussi, la solidarité est nécessaire, mais une solidarité guidée par de nouveaux concepts, basés sur le principe du respect mutuel et de l'esprit gagnant-gagnant", a-t-il souligné, relevant que l'Union européenne (UE) et l'UA sont plus que jamais tenues de travailler ensemble "en tant que blocs régionaux forts et solidaires, dans le cadre d'un véritable partenariat horizontal".

Il a dans ce sens appelé la Finlande à jouer a un rôle central au sein de l'UE pour promouvoir des moyens novateurs pour renforcer les relations entre les deux continents.

D’après le diplomate, l'intérêt que la Finlande manifeste pour l'Afrique se reflète dans une large mesure par les nombreuses visites de haut niveau et la participation active à différents forums et rassemblements sur le continent.

"Il est temps que le secteur des affaires en Finlande joue un rôle plus actif dans le renforcement des relations finno-africaines", a-t-il estimé, notant que les Africains restent "ouverts à toutes les initiatives et à tous les types de collaboration commerciale, technique, scientifique et culturelle qui nous permettent de transformer les potentiels sans fin de l'Afrique en une richesse réelle qui bénéficierait à tous".

Pour sa part, la présidente du Parlement finlandais a jugé inévitable de booster la coopération et le partenariat UE-UA dans les domaines économiques, politiques et sociaux, sachant que les deux continents font face à des défis de taille, notamment les changements climatiques et la question migratoire. 

A ce propos, Mme Risikko s’est félicitée de l’excellence des relations unissant son pays et les six pays africains membres du groupe (Maroc, Egypte, Tunisie, Algérie, Afrique du Sud et Namibie).

"La coopération avec les Etats du continent a connu une évolution remarquable au cours des dernières années", a-t-elle dit, ajoutant que l’Afrique est devenue une puissance économique montante. 

Selon la présidente du parlement, "il existe d’énormes potentialités pour établir un partenariat économique et commercial plus étroit entre la Finlande et les pays du continent". 

Elle a également émis l'espoir de voir le nouveau groupe des ambassadeurs africains donner une forte impulsion aux efforts visant le renforcement des liens entre le pays nordique et l’Afrique. 

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence d'un grand nombre de personnalités politiques finlandaises, de membres du corps diplomatique accrédités en Finlande, de personnalités du monde académique, culturel et des affaires, ainsi que de représentants des communautés africaines établies dans le pays nordique. 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :